Top 14 - Les dessous de la nomination de Collazo à Brive

  • Patrice Collazo était présent en tribunes du Stadium de Brive
    Patrice Collazo était présent en tribunes du Stadium de Brive Icon Sport
Publié le

Jeudi après-midi, le club corrézien a annoncé l’arrivée de patrice Collazo comme manager sportif, lui qui a assisté à la victoire du CABCL contre Clermont vendredi soir et qui prend officiellement ses fonctions ce lundi. Comment et pourquoi le technicien a-t-il choisi de relever le défi briviste ? Explications.

C’est à travers un communiqué, publié jeudi aux alentours de 16 heures, que le club de Brive a officialisé «la nomination de Patrice Collazo comme manager sportif de l’équipe professionnelle». Une surprise tant l’information n’avait pas fuité dans les jours précédents. Évincé de Toulon en octobre 2021, Collazo - qui avait auparavant réalisé un travail reconnu de tous à La Rochelle entre 2011 et 2018 - avait depuis pris du recul et en avait profité pour vivre plusieurs expériences personnelles en passant notamment une semaine auprès d’Eddie Jones avec l’Angleterre ou quelques jours avec Ugo Mola à Toulouse. Interrogé il y a deux mois par nos confrères de La Montagne, le même Collazo déclarait : «Il n’y a eu absolument aucun contact avec le CAB.» Voilà qui n’était pas forcément faux. Dix jours auparavant, le manager Jeremy Davidson avait été mis à pied au lendemain de la lourde défaite à domicile face à Toulouse et l’accord pour une séparation définitive entre les deux parties a été trouvé mi-décembre. Reste que la direction corrézienne avait choisi de placer Arnaud Mela comme entraîneur en chef.

Au départ, une piste parmi d’autres…

Pour autant, elle était en recherche active d’un directeur du rugby pour prendre la tête du secteur sportif. Les choses étaient d’ailleurs claires avec Mela, lequel était au courant de la quête de ses dirigeants. Pour autant, ces derniers ne souhaitaient forcément se précipiter sur ce dossier afin de trouver l’homme idoine. En résumé, ils étaient prêts à finir la saison en cours ainsi et accueillir un technicien d’envergure pour le prochain exercice. Mais, si l’opportunité se présentait plus vite, cela pouvait aussi arranger tout le monde… En ce sens, des prises de contact ou des discussions ont bien eu lieu avec divers entraîneurs aux CV bien remplis. Comme indiqué dans ces colonnes, Yannick Bru, Laurent Labit ou Christophe Urios ont bien été sondés. Il se dit également que le profil de Gregor Townsend, l’actuel sélectionneur de l’écosse dont le nom circule sur le marché français pour l’après-Mondial, plaisait en interne. Mais, initialement, Patrice Collazo ne semblait pas être une option retenue. En tout cas, le CABCL ne travaillait pas spécialement sur cette hypothèse. Comment a-t-il pu donc finalement débarquer à Brive ?

Des premiers échanges ont eu lieu voilà quelques semaines et, depuis, la cote du Toulonnais n’a cessé de grimper. Une première rencontre entre lui, le directeur général Xavier Ric, Jean-Luc Joinel (l’ancien troisième ligne international est membre du directoire) et Sébastien Bonnet, qui est à la tête du centre de formation, a été jugée très positive. Collazo s’est ensuite entretenu avec le président du conseil de surveillance Simon Gillham. Dès lors, sa candidature a pris beaucoup de poids, d’autant que, selon plusieurs sources proches du dossier, l’intéressé aurait impressionné par sa connaissance du club et des joueurs actuels du CABCL. Enfin, Patrice Collazo a effectué une visioconférence avec le nouvel actionnaire principal de Brive, Ian Osborne, durant laquelle il s’est entièrement exprimé en anglais. Une maîtrise de la langue de Shakespeare, pour celui qui a joué à Gloucester de 2001 à 2003 puis de 2005 à 2008, qui a également plu, d’autant que le groupe corrézien possède de nombreuses cultures différentes en son sein. Osborne a lui-même donné son feu vert à l’arrivée de Collazo.

Les mots décisifs de Vincent Merling

Pour autant, malgré l’avancée des négociations, le dossier était encore loin d’être bouclé. Quel fut alors l’élément déterminant ? Il faut peut-être le trouver dans les arcanes de la réunion des présidents de Top 14, voilà deux semaines, à Saint-Sébastien (Espagne). Joint par téléphone dans le week-end, Simon Gillham nous l’a confirmé : «J’ai profité de cet événement pour demander à Vincent Merling (président de La Rochelle, NDLR), pour qui j’ai un profond respect, ce qu’il en pensait. Il m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit : «Prends-le, Patrice est exactement l’homme qu’il vous faut. Chacun connaît la réussite de Vincent à la tête de son club, lui qui n’a pas de leçon à recevoir, et sa réponse m’a suffi. J’ai aussi eu une discussion franche avec Bernard Lemaître (président de Toulon, NDLR), qui m’en a dit beaucoup de bien. Le fait que ses deux anciens présidents parlent de lui de cette façon en dit long.» Les décideurs brivistes ont alors signifié à Collazo, dans les jours suivants, leur volonté de le voir rejoindre le club. Mais lui a souhaité au préalable rencontrer et échanger avec Arnaud Mela avant de donner son feu vert. Les deux hommes se sont vus récemment et le courant est bien passé. "J’ai tout de suite accroché avec lui, je pense qu’on voit le rugby de la même manière", dit Collazo.

Un contrat de dix-huit mois

Présent dans les tribunes du Stadium samedi pour la victoire lors du derby face à Clermont, Patrice Collazo prendra officiellement ses nouvelles fonctions ce lundi. «J’ai rencontré des gens dont le discours m’a plu, a-t-il déclaré après le match, lors de sa présentation. J’aime la simplicité. J’ai trouvé un vrai projet, un club qui veut grandir. C’est un club historique. J’ai senti un truc qui m’a attiré. Préparer un match contre Brive, je sais ce que c’est. Ça n’a jamais été facile. Je vais m’inscrire dans ce projet-là.» Il s’est d’ailleurs engagé pour dix-huit mois, ce qui était une condition sine qua non à son arrivée.

Quoi qu’il arrive, Patrice Collazo sera toujours en poste la saison prochaine. Aujourd’hui dernier du Top 14, le CABCL est lancé dans une opération sauvetage mais ne peut pas écarter la possibilité d’une relégation en Pro D2. Le reste du staff en place le restera jusqu’à la fin de l’exercice en cours. «Il sera épaulé par Arnaud Mela, qui continue sa mission en tant qu’entraîneur en chef, Goderdzi Shvelidze, Jean-Baptiste Péjoine et Philippe Carbonneau. Didier Faugeron poursuit également sa mission et notamment la coordination du recrutement», précise le communiqué du club. S’il doit y avoir des changements dans l’encadrement, il ne devrait donc avoir lieu que durant l’intersaison estivale. à noter par exemple que Jean-Baptiste Péjoine, en charge des trois-quarts, sera en fin de contrat en juin. Et, en ce qui concerne l’effectif, bloqué notamment par le quota de Jiff, il ne devrait pas bouger non plus dans les semaines à venir.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Djive-ST Il y a 1 mois Le 26/12/2022 à 12:53

Je pense que Collazo sera l’homme de la situation ! C’est un pugnace fin connaisseur des hommes et de ce sport si exigeant !

leBison Il y a 1 mois Le 26/12/2022 à 10:56

Etant supporter du R.C.T , je suis vraiment trop content pour *Patrice* . Et à cette heure , et bien tout bonnement , je ne peux lui souhaiter qu'une plus qu'excellente réussite au sein de ce beau *Club Corrézien de Brive* rempli d'anthologie . Je suis intimement convaincu que ce Club est enfin fait pour lui et qu'il saura y produire le plus intéressant des travail . Et que tous les résultats qui en découleront pour lui n'en seront que hyper positifs , comme ils l'auront été du reste en sa présence à *La Rochelle* . Des *Patrice Collazo* , il y en a qu'un au monde , il sait de quoi il parle , cet homme sent très fort le rugby , c'est sa grande passion , celui qui de nouveau va de source sûre savoir la retransmettre à tous ses futurs collaborateurs dans ce beau Club de Brive , pour y réussir une fois de plus son nouveau challenge qu'il attendait si patiemment dernièrement dans l'ombre de cette riche et belle sollicitation Briviste !.. *Patrice* !.. L'un de tes fans qui ne t'oubliera jamais . Patrice S.T.P !.. Montres leurs à présent , (à tous tes derniers détracteurs) , qui tu es vraiment dans notre beau Rugby Français , à quoi tu ressembles réellement !.. Fais leurs fermer leur bouche aux paroles venimeuses !.. Que tout puisse te sourire dans le 19 !.. A toi , tout le mérite !.. GO CACH !..