Info Midol : Patrick Buisson tient la corde pour être président délégué de la FFR

  • Patrick Buisson pourrait être présenté aux clubs pour devenir président délégué
    Patrick Buisson pourrait être présenté aux clubs pour devenir président délégué FFR
Publié le

La semaine dernière, la mise en retrait de Bernard Laporte a précédé l’appel de Mohed Altrad. Et bientôt ? Le patron du rugby amateur Patrick Buisson est-il amené à devenir président intérimaire ?

Comme attendu, le feuilleton entourant l’affaire "Laporte-Altrad" a suivi son cours cette semaine. Jeudi après-midi, Bernard Laporte a d’abord rencontré la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra : il a ce jour-là été question de la mise en retrait du président de la FFR, condamné en première instance par le tribunal correctionnel mais présumé innocent jusqu’au procès en appel, qui devrait avoir lieu courant 2024. Au terme de ce rendez-vous, le ministère des Sports a expliqué dans un communiqué : «La ministre a exprimé à Bernard Laporte que la mise en retrait intervenant jusqu’à la décision pénale définitive devait impérativement être associée de toutes les garanties nécessaires à son effectivité et que le choix d’un président délégué devait en tout état de cause faire l’objet d’une validation démocratique par les clubs ». De fait, le président délégué sera donc proposé aux clubs à l’occasion du dernier bureau fédéral de Bernard Laporte le 6 janvier prochain ; les 1 490 entités que compte le rugby français devront alors valider (ou non) ce candidat lors d’une consultation électronique qui se tiendra dans la semaine du 23 au 27 janvier. Selon nos informations, il semblerait que parmi les deux noms qui reviennent en boucle pour occuper le poste (Patrick Buisson et Serge Simon), ce soit Buisson, vice-président en charge du rugby amateur, qui tienne la corde. Pour quelle raison ? Patrick Buisson semble apprécié des clubs et bien moins clivant que ne l’est Serge Simon ; ensuite, le Parquet National Financier ayant fait appel de la relaxe dudit Simon, il semble donc peu probable que son nom sorte du chapeau…

Au sujet du président délégué, solution qu’a entérinée la ministre, le leader de l’opposition Florian Grill nous confiait jeudi soir : «Ce n’est pas la solution qu’espéraient les clubs et les bénévoles ; ils auraient voulu avoir le choix. Pour autant, on va se conformer à son avis parce qu’au-delà de ça, ce qui compte, c’est la Coupe du monde, les Bleus et l’apaisement général. Il n’est pas dans nos intentions de mettre le rugby à feu et à sang, même si nous pensons que la solution la plus digne aurait été que le comité directeur démissionne et laisse la parole aux clubs».

Altrad, comme attendu, a fait appel

La mise en retrait de Bernard Laporte lui enlève donc toute prérogative et celui-ci abandonnera toute représentation officielle. Malgré tout, elle permet aussi au camp de Bernie de conserver la gouvernance de la FFR jusqu’en 2024, date à laquelle aura lieu la prochaine assemblée générale élective de la FFR. Enfin, on a appris vendredi matin par les conseils de Bernard Laporte et Mohed Altrad que l’entrepreneur héraultais, par ailleurs président du MHR et sponsor maillot du XV de France, avait fait appel de sa condamnation en première instance, laquelle prévoyait 18 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende pour corruption et trafic d’influence. Une décision somme toute attendue, tant il aurait semblé improbable que le "corrupteur" supposé accepte sa condamnation quand le "corrompu" supposé s’y oppose. Jusqu’ici, les deux hommes ont d’ailleurs toujours clamé leur innocence.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
leBison Il y a 1 mois Le 27/12/2022 à 12:43

Moi aussi je le pressens très fort *Mr Patrick Buisson* sur ce remplacement sur ce poste de Président en intérim . Il ne serait finalement pas étonnant que cela finisse de cette façon . Beaucoup d'expérience également que cet homme , pour pouvoir se permettre de continuer à tenir cette fédération Française de Rugby convenablement jusqu'au terme peut être d'un éventuel changement , quand le moment en sera bien sûr uniquement venu . En tous cas me concernant , j'ai beaucoup de mal à percevoir *Serge Simon* reprendre momentanément le flambeau . Il a certes sans doute bénéficié d'une relaxe dans cette affaire , mais !!!... Voilà , quoi !..

jmbegue Il y a 1 mois Le 27/12/2022 à 10:00

Ainsi font font font les petites marionnettes.....