Carnet noir - Carmaux pleure René Déleris, champion en 1951

  • René Déléris (à droite) avec son fils Christian.
    René Déléris (à droite) avec son fils Christian. Collection familiale
Publié le

En cette fin d’année civile, l’US carmausine est en deuil. A 96 ans, René Déleris a quitté à jamais l’aire de jeu.

Dans l’histoire du club minier, il fait partie de cette inoubliable équipe laquelle a remporté en 1951 le bouclier de Brennus aux dépens du Stadoceste tarbais. Ce jour-là, au Stadium de Toulouse, il a fallu avoir recours aux prolongations pour officialiser le sacre des Tarnais (14-12).

Centre de formation, l’instituteur carmausin avait évolué ce jour-là à l’aile de l’attaque. Dans sa carrière, il a connu deux maillots, celui de l’USC et du Stade toulousain en 1947-48 lors de son passage à l’école Normale de Toulouse. Il était le papa de Christian Déleris ancien centre de Carmaux, le Puc, Tarbes et entraîneur de Colomiers, Castres, Balma et Castanet. René repose désormais en terre carmausine, ville où il a vu le jour le 24 mars 1926. A ses proches et à son ancien coéquipier, Raymond Carrère, la rédaction adresse ses sincères condoléances.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?