Top 14 - L'Opinion de Lyon-Brive : Les leçons de Brive

  • Theo William (Lyon) et Setariki Tuicuvu (Brive) durant la rencontre de Top 14 du 31 décembre 2022
    Theo William (Lyon) et Setariki Tuicuvu (Brive) durant la rencontre de Top 14 du 31 décembre 2022 Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

 

Certes, le rugby est un sport qui comptera bientôt trente années de professionnalisme. Certes, il est aujourd’hui est plus indispensable que jamais de disposer dans son arsenal offensif de systèmes de jeu léchés, de combinaisons élaborées, où la précision dans l’analyse vidéo de l’adversaire le dispute à une exécution au trébuchet. Reste que cette approche ultra-technique, pour ne pas dire un brin froide, demeure bien peu de chose face à la réalité profonde de ce que demeure un match de rugby, à savoir un maelstrom d’émotions dont celui qui les gère le mieux sort le plus souvent vainqueurs. Et en matière d’émotions générées et partagées, force est de constater que les Brivistes ont délivré une véritable leçon à des Lyonnais peut-être deux à trois fois supérieurs en termes de valeur intrinsèque, mais dont l’encéphalogramme est demeuré désespérément plat sur leur pelouse de Gerland. Sans conquête, certes, mais surtout sans appétit et sans révolte, à l’exception notable des petits jeunes Tachptchet, Dumortier ou William. Tout le contraire, en somme, de Brivistes dont la folle fin de match contre Clermont avait procuré « des émotions comme seul le sport peut en donner » au manager lyonnais Xavier Garbajosa, évidemment bien déçu que son équipe ne parvienne plus à lui donner la pareille. Incapables de se sublimer, incapables d’aller susciter les émotions pour réussir ne serait-ce qu’une entame de match correcte, les Lyonnais se sont tout bonnement endormis sur leurs lauriers au point de réaliser un mois de décembre catastrophique jusqu’au bout. En espérant que l’immense claque subie face aux Brivistes leur serve enfin de leçon pour démarrer 2023 avec de nouvelles résolutions…

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?