Pro D2 - Les bonnes résolutions des Oyomen avant d'affronter Béziers

  • Les Oyomen de Phœnix Battye marchent sur le championnat. À eux de ne pas baisser leur garde et la qualification ne devrait être qu’une formalité désormais. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Les Oyomen de Phœnix Battye marchent sur le championnat. À eux de ne pas baisser leur garde et la qualification ne devrait être qu’une formalité désormais. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany MIDI OLYMPIQUE - PATRICK DEREWIANY
Publié le

Invaincus depuis le 16 septembre, les Oyomen, focalisés sur leur objectif, ouvrent le deuxième acte du championnat devant leurs supporters.

C’est à Mathon que les Oyomen vont lancer, face à Béziers, une année 2023 qui sera prétexte à la célébration de deux anniversaires, le vingtième de l’accession à la Pro D2, le dixième de la montée en Top 14… il y a forcément là de quoi donner des idées ou pour le moins avoir matière à formuler des vœux légitimés par le parcours des Oyonnaxiens dans le premier acte du championnat. En quinze rencontres Oyonnax rugby n’a connu que deux défaites, la dernière remontant au 16 septembre à Mont-de-Marsan. Les Oyomen restent ainsi sur une suite de onze matchs sans défaite et de neuf succès consécutifs. On imagine ce qu’ont pu être les bonnes résolutions prises à l’aube de cette nouvelle année. Joe El Abd n’en fait pas mystère : "Ce sont juste celles que nous avons retenues ensemble en juillet dernier. Nous avons fixé un objectif et nous avons défini un cheminement pour l’atteindre qui consiste à toujours être dans l’avancée, à toujours chercher à progresser."

L’entraîneur aindinois va un peu plus loin dans son explication : "Ce qui nous guide depuis le début dans la construction de notre saison s’impose aussi à nous dans l’approche de chacun de nos matchs. Le premier objectif ne tient pas au résultat mais plus au processus qui doit nous permettre de l’atteindre. Les vrais questions sont de savoir comment mettre notre jeu en place, comment gagner."

Ce mode de fonctionnement auquel ont adhéré les joueurs a permis à Oyonnax de s’installer dans le fauteuil de leader avec seize points d’avance sur son dauphin biarrot. Face à ce constat, Joe El Abd reste froid à l’amorce d’un second acte porteur de tous les espoirs aindinois : "On ne va pas aller jusqu’à dire que les compteurs sont remis à zéro parce qu’il est impossible de renier l’expérience collective qui a été engrangée lors de la phase aller. Mais nous n’allons pas nous contenter de ce qui a été fait."

Des ambitions affirmées pour 2023

Voilà qui ramène au chapitre des bonnes résolutions avec un premier challenge à relever face aux Biterrois. "C’est une équipe en forme qui a beaucoup progressé depuis le match aller. Elle a retrouvé son état d’esprit et c’est aussi dans ce domaine qu’il faudra répondre présent", retient l’entraîneur oyonnaxien impatient de renouer avec le championnat. "Les vacances ont fait du bien. Elles ont reposé les organismes, permis de retrouver de la fraîcheur mentale. Lundi, lors de la reprise, on a pu constater qu’il y avait beaucoup d’énergie dans le groupe."

Les Oyomen abordent 2023 avec des ambitions affirmées, en se sachant attendus. "Ce sera un défi renouvelé chaque semaine", assure Joe El Abd en affirmant : "Nous avons la chance de lancer la phase retour devant notre public, à Mathon où l’on sent que l’ambiance monte. Cette nouvelle année nous voulons l’attaquer à fond."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre Dunand
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?