Pro D2 - Mathis Galthié « On n’est pas loin de débloquer quelque chose »

  •  Mathis Galthié - Demi de mêlée de Colomiers "On n’est pas loin  de débloquer quelque chose"  Mathis Galthié - Demi de mêlée de Colomiers "On n’est pas loin  de débloquer quelque chose"
    Mathis Galthié - Demi de mêlée de Colomiers "On n’est pas loin de débloquer quelque chose"
Publié le

Mathis Galthié - Demi de mêlée de Colomiers

Comment avez-vous digéré la défaite contre Oyonnax avant la trêve ?

C’est un peu resté dans les têtes. Les vacances ont fait du bien. Elle a surtout donné l’envie de s’entraîner, s’entraîner encore plus dur pour pouvoir rivaliser, arriver à ce niveau-là. On s’est rendu compte qu’il y avait pas mal de choses à améliorer. On est donc de retour au boulot, avec un bloc assez important.

Qu’a-t-il manqué justement face au leader du championnat ?

Surtout dans l’organisation, sur des ballons importants que l’on fait tomber derrière, sur des pénalités qu’on prend, tout ça nous a pénalisés automatiquement. L’envie y était, on a bien réagi sur les vingt dernières minutes mais le score était déjà lourd à la mi-temps. La déception était surtout sur les premiers jours, la frustration aussi, puis ensuite a prédominé l’envie collective de se mettre au travail.

Comment s’organise le retour à l’entraînement, après les deux semaines de vacances inhérentes aux fêtes de fin d’année ?

Lundi le travail était axé sur le physique mais avec le ballon c’était plus agréable. Mardi, comme d’habitude, il y a eu entraînement de match à moitié assisté et c’était plutôt positif.

Le stade d’Albert-Domec de Carcassonne avait été le théâtre d’une sacrée déconvenue l’an dernier… L’avez-vous toujours en tête ?

Elle avait été marquante car on ne produit aucun jeu en première mi-temps. Avant la pause, ils passent devant au score. On réagit bien en fin de match, on revient à cinq points. Et sur une dernière mêlée, on gâche notre dernière occasion de marquer. Ça fait que c’est un souvenir assez frustrant car on avait les moyens de faire quelque chose.

D’autant que vous aviez de l’ambition avant d’y aller…

Quand on prétend à jouer la qualification, on se déplace toujours pour faire un résultat, que ce soit à Carcassonne ou ailleurs. C’est toujours l’objectif.

Le calendrier de la phase retour vous incite d’autant plus à vous exporter, avec un match à l’extérieur supplémentaire…

Déjà, pour passer devant Aurillac puis pour aller chercher le wagon de tête. Un peu comme toutes les équipes après tout, il n’y a pas de pression supplémentaire à ce sujet, même si la phase retour est importante.

Comment avez-vous senti le groupe avant d’attaquer ce deuxième marathon ?

Je ne sais pas si c’est de la confiance mais on est à l’aise avec le projet de jeu et on n’est pas loin de débloquer quelque chose.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?