Pro D2 - Un nouveau départ capital pour les Aixois

  • Avec sept matchs gagnés, sept perdus et un nul lors de la phase aller les Aixois de Johnny McPhillips, actuellement neuvièmes, ne devront pas se rater face à Grenoble pour l’inauguration de leur nouvelle tribune devant 8 200 spectateurs. Photo M. O. - D. P.
    Avec sept matchs gagnés, sept perdus et un nul lors de la phase aller les Aixois de Johnny McPhillips, actuellement neuvièmes, ne devront pas se rater face à Grenoble pour l’inauguration de leur nouvelle tribune devant 8 200 spectateurs. Photo M. O. - D. P. MIDI OLYMPIQUE - PATRICK DEREWIANY
Publié le

Pour lancer idéalement sa phase retour et se remettre sur le droit chemin, le XV aixois doit réussir un gros match face à Grenoble, actuel membre du top 5.

Les hommes du trio Reggiardo-Delmas-Glas vont devoir très rapidement se remettre le nez dans le guidon pour raccrocher la lutte pour le top 6. Nous les avions quittés défaits à Vannes juste avant la trêve, ils doivent donc impérativement repartir pied au plancher face à Grenoble, un adversaire solide et très efficace sur le plan comptable. Un tantinet revanchard également, l’invité grenoblois n’a pas oublié la victoire aixoise lors du match aller et voudra lui rendre la pareille ce soir dans l’antre aixois de Maurice-David. Un stade Maurice-David doté d’une quatrième et ultime tribune inaugurée ce soir faisant de cette enceinte aixoise l’une des plus belles de Pro D2. Une raison supplémentaire pour le groupe aixois de ne pas se rater devant 8 200 spectateurs attendus ce soir et prêts à soutenir les Noirs provençaux pendant quatre-vingts minutes.

On le sait, une coupure de deux semaines n’est jamais anodine et il a fallu, en seulement quatre jours, recharger les accus et bosser assidûment pour retrouver un allant collectif. Et les Aixois, actuellement neuvième, connaissent les enjeux d’une telle reprise, n’ignorent point également qu’ils vont évoluer sans filet lors de la phase retour où le moindre faux pas à domicile risque bien de leur être fatal dans la course effrénée au top 6.

Rester soudés et rigoureux

"Il a fallu remettre la machine en route comme l’on dit familièrement, avance le manager général aixois Mauricio Reggiardo, je ne suis pas d’accord avec cette coupure de deux semaines qui nous laisse ensuite uniquement quatre jours pour préparer la reprise du championnat mais bon, il faut s’adapter et puis toutes les équipes sont logées à la même enseigne. Alors, on connaît bien cette équipe grenobloise que nous avions réussi à battre à l’aller. C’est une équipe très solide, membre du top 5 et qui maîtrise son rugby. Il va nous falloir être très vite présents dans tous les domaines pour contrer ce groupe isérois. Pour nous, c’est un match particulier puisque c’est une nouvelle étape pour le club et cette inauguration de la quatrième tribune de Maurice-David. Il va y avoir beaucoup de supporters, beaucoup d’ambiance et l’équipe va devoir être exacte au rendez-vous. Ce match est important pour le projet du club donc effectivement, on sait, les joueurs savent qu’il leur faut réaliser un gros match devant 8 200 spectateurs, de donner le maximum pour s’imposer. Pas de calcul, soyons déterminés et au rendez-vous !" Et, même si l’infirmerie aixoise reste copieusement garnie, le groupe concocté pour cette confrontation demeure largement compétitif et apte à terrasser les hôtes grenoblois. On note notamment le retour de Joris Cazenave au poste de demi de mêlée pour dynamiser et orienter le jeu aixois mais il faudra vraiment un état d’esprit irréprochable, une solidarité de tous les instants, un combat omniprésent pour que cette équipe aixoise se sorte du piège visiteur. N’ayons pas peur des mots, c’est un match de reprise certes, avec son lot d’incertitudes des deux côtés d’ailleurs, mais la pression repose clairement sur les épaules des joueurs de Provence Rugby qui ne peuvent pas se permettre de louper ce nouveau départ. Ils verraient ainsi s’éloigner de nouveau les ambitions du top 6. Or, c’est tout l’inverse que recherchent Charles Malet et ses coéquipiers au moment de débuter 2023.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?