Pro D2 - Vannes sur sa lancée de 2022 ?

  • Eric MARKS de Vannes durant le match entre Vannes et Aix-en-Provence
    Eric MARKS de Vannes durant le match entre Vannes et Aix-en-Provence Icon Sport
Publié le

 Le club breton qui a terminé son année civile par une victoire devant Provence Rugby, entend bien démarrer la nouvelle année sur les même bases que celles laissées en toute fin 2022. Le déplacement à Massy peut l’y encourager.

Eu égard à son classement actuel - quatrième avec 38 points - le RC Vannes peut raisonnablement envisager prendre les points de la victoire sur le sol de Massy Essonne actuel 16e et bon dernier de la classe ce vendredi. Cela, c’est sur le papier. Car il est de bon ton de ne jamais considérer le gain d’un match comme acquis, entendez qu’il est déjà joué dans les têtes. La descente du petit nuage sur lequel on est facilement installé par l’apparente facilité de la tache, n’en est que plus difficile. Et c’est toute la difficulté de l’encadrement technique – de quelque nature qu’il soit du reste – de relativiser le poids du statut de favori. Dans l’absolu, ce le RC Vannes devra ce soir assumer cette responsabilité dans cette rencontre qui est presque celle des extrêmes. Donc à lui d’en tirer profit. Car on comprendrait mal qu’il puisse y avoir échec en terres franciliennes. D’abord au regard de ce qui précède mais plus encore par le fait que l’effectif du club breton s’est reconstitué. L’infirmerie s’est vidée de certains de ses pensionnaires, ce qui devrait ouvrir des possibilités élargies pour les responsables techniques dans le choix des hommes.

Massy : dans l’attente de jours meilleurs

Sevré de victoire depuis le 28 octobre dernier (victoire 23-17 face au Stade Montois), cette équipe de Massy ne doit pas être enterrée trop vite. La manière dont elle évolua à Vannes lors du match aller avait laissé transpirer un potentiel pas encore à l’époque totalement maîtrisé, malgré quelques belles caractéristiques. Qui plus est, les franciliens n’ont pas toujours été gâtés, car souvent battus dans le money time. Le RC Vannes serait bien inspiré de ne pas avoir la mémoire courte et finalement de ce méfier de ce déplacement qui apparaît trop facile pour être vrai. Il n’est pire regrets que ceux d’une défaite concédée par un trop plein de confiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?