Top 14 - L'opinion de Stade français - Castres : Nakosi, la cravate impunie

  • Top 14 - Filipo Nakosi (Castres) s'est rendu coupable d'une cravate en début de match face au Stade français.
    Top 14 - Filipo Nakosi (Castres) s'est rendu coupable d'une cravate en début de match face au Stade français. Icon Sport
Publié le

TOP 14 - Filipo Nakosi, l'ailier du Castres olympique, s'est rendu coupable d'une cravate sur Paolo Odogwu en tout début de match face au Stade français. Un geste seulement sanctionné d'un carton jaune...

Avez-vous déjà vu de près les avant-bras de Filipo Nakosi ? A tout dire, ils sont probablement bien plus impressionnants, bien plus musculeux, bien plus durs que les cuisses de Morgan Parra. De véritables barres à mine. En rugby, cela pourrait être considéré comme une arme de destruction massive. Pourquoi ce laïus sur une partie de l’anatomie de l’imposant fidjien ? Tout simplement parce qu’on n’a pas bien saisi la décision de l’arbitre de la rencontre en tout début de match.

Rappel des faits : sur une offensive bien structurée, l’ailier anglais Paolo Odogwu, fraîchement débarqué dans la capitale, délivre un joli numéro pour filer le long de la ligne de touche, dépose toute la défense castraise totalement larguée sur l’instant pour terminer sa course dans l’en-but. L’essai semble alors imparable. Sauf que… Venu de son aile opposée, Nakosi déboule alors en trombe pour allonger tout son bras à hauteur du visage de l’ailier stadiste, geste flirtant avec la décapitation. Soudainement, un frisson parcourt les 10 000 spectateurs de Jean-Bouin, pensant que l’Anglais ne se relèverait pas d’un tel choc. Evidemment, on exagère... On caricature un peu...

D’ailleurs, Odogwu, sacrément solide, n’a pas moufté et s’est relevé immédiatement quand d’autres se seraient roulés par terre pendant quelques minutes afin d’influencer l’arbitre dans sa prise de décision. Sans doute Odogwu a-t-il jugé qu’il n’avait pas à en rajouter, le geste se suffisant à lui-même. La sanction semblait alors inéluctable. Raté. Après arbitrage vidéo, le directeur de jeu Ludovic Cayre a seulement adressé un carton jaune à Nakosi. Vous nous direz peut-être que ce fait de jeu n’a eu aucune incidence sur le score final. Mais quand même...

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?