Pro D2 - Galthié - Javaux, une charnière en or pour Colomiers

  • Mathis Galthié et les Columérins ont remporté une victoire précieuse face à Colomiers.
    Mathis Galthié et les Columérins ont remporté une victoire précieuse face à Colomiers. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Après le camouflet face à Oyonnax, Colomiers a bien relancé sa saison sur l’herbe de Domec. Succès où le duo Galthié - Javaux a amené sa pierre à l’édifice.

Au coup de sifflet final, la joie columérine n’était que légitime. À la faveur d’un quatrième succès à l’extérieur, la Colombe a bien relancé sa saison et surtout, elle efface le précédent revers à domicile face à Oyonnax. Outre cette précieuse victoire, elle met un terme à sept revers consécutifs sur l’herbe d’Albert-Domec. Colomiers a ainsi empoché son neuvième succès depuis le début de la saison. Au regard de ce premier débat de l’année civile, la victoire des hommes d’Alain Carré n’est nullement le fruit du hasard. Certes pendant la première demi-heure de jeu, la Colombe a été mise sous pression par la botte fructueuse de Dorian Jones et la mêlée audoise (laquelle a marqué son territoire dès l’entame). Colomiers a vraiment lancé le débat très exactement à la 29e minute lorsque sur un modèle de ballon porté, une réalisation de Hikawera Elliot a entamé le capital carcassonnais (9-8). Dans l’ombre au début du match, Colomiers a fait jaillir la lumière par sa charnière composée de Mathis Galthié et Maxime Javaux. Une charnière inédite, titulaire à l’entame pour la première fois de la saison. Mathis et Maxime ont ainsi transformé le plomb en or. À moins de cinq minutes de la pause, Mathis Galthié au relais de Alexis Palisson déjà à la conclusion face à Aurillac, a offert la faveur du tableau d’affichage à sa formation en achevant sa course dans l’en-but (15-9). À l’origine, Maxime Javaux a allumé la mèche par la pertinence de son jeu au pied en mettant la pression sur la défense audoise.

Carcassonne dans le dur

Le pied droit de Maxime a conforté un peu plus le capital de la Colombe par deux pénalités (40e, 49e) compliquant un peu plus la tâche carcassonnaise pour la suite du débat. Au terme de la rencontre, le Varois passé par Voiron, Castres, le Racing 92, Valence-Romans, a dédié spontanément ce succès à son pack. "Il est vrai qu’avec Mathis, on a eu ce soir de bonnes sensations. Nous n’avons pas l’occasion d’être souvent associés, mais nous travaillons et collaborons depuis deux saisons. Tous deux, nous avons des repères. Ce soir, il faut reconnaître que le pack a fait un boulot énorme. Quand on avance, tout est plus facile. Nous avons joué comme dans un fauteuil."

La charnière inédite a ainsi marqué des points dans la perspective de la prochaine réception de Biarritz. Si Colomiers s’est mis dans de bonnes conditions avant de recevoir l’ex pensionnaire du Top 14, le capitaine audois Pierre Aguillon ne mâchait pas ses mots à l’encontre des siens lors de la conférence de presse. "Maintenant, il y a urgence. Si on continue à évoluer dans cet état d’esprit, on va tout droit en Nationale. Personnellement, je veux maintenir le club en Pro D2. Il faut se regarder les yeux dans les yeux. Certains ont déjà un contrat ailleurs, avant tout, ils doivent penser à l’US Carcassonne."

Vendredi se profile un déplacement à Grenoble, formation qui est repartie victorieuse d’Albert-Domec (23-14), le 4 novembre dernier. On a bien compris que du côté d’Albert- Domec, la semaine ne va pas être de tout repos.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?