Pro D2 - Nevers tape du poing sur la table à Soyaux-Angoulême

  • Nevers s'est imposé face à Soyaux-Angoulême
    Nevers s'est imposé face à Soyaux-Angoulême Icon Sport
Publié le

Alors qu’il restait sur six revers consécutifs hors de ses bases, Nevers est parvenu à mettre fin à la spirale négative en s’imposant sur la pelouse de Soyaux-Angoulême (20-26).

Comme un symbole. C’est sur la pelouse du promu Soyaux-Angoulême que Nevers est parvenu à stopper sa folle série de 6 déplacements consécutifs sans le moindre succès. La dernière fois que les hommes de Xavier Péméja étaient parvenus à s’imposer hors de leur base, c’était sur la pelouse de l’autre promu Massy (15-16) lors de la troisième journée. Un succès qui permet à Nevers de creuser l’écart avec la zone de relégation et de reprendre espoir dans sa quête de top 6, le premier qualifiable actuel, Grenoble ne pointant plus qu’à cinq points. Souvent au contact de l’adversaire lors de ses déplacements, Nevers ne parvenait plus à tenir la distance sur 80 minutes pour valider les bonnes performances globales enregistrées à domicile. Cette fois, malgré une fin de rencontre complexifiée par le carton jaune reçu par Loaloa (69e), les Neversois sont parvenus à conserver le gain de leur rencontre, pour le plus grand plaisir de leur manager Xavier Péméja : "On est passé près de la catastrophe à la fin, heureusement nous avions de l’avance. Nous restions sur des revers frustrants hors de nos bases, il nous manquait un succès à l’extérieur, c’est fait. Nous n’étions pas hyper sereins sur la fin. L’objectif est de rentrer dans le top 6, il était important de signer un coup à l’extérieur."

Une première heure aboutie

Sur la pelouse de Chanzy, Nevers a dicté sa loi en première période. Une domination récompensée par l’essai de Kundiona (27e) et les 8 points au pied de Le Bourhis. En face, Soyaux-Angoulême n’a pu se contenter que d’une pénalité de Saubusse (32e). À la pause, Nevers rentrait au vestiaire avec l’avantage logique au tableau d’affichage (3-13). Nevers accentuait même son avance dans le second acte. À la suite d’une récupération, Bastide casse un plaquage et lance David pour le break, Le Bourhis poursuit son récital au pied (3-20). Mais alors que le succès ne semble plus pouvoir échapper aux Neversois, Soyaux-Angoulême se rebelle et seul Le Bourhis sur deux nouvelles pénalités parvient à faire gonfler le score des visiteurs. Soyaux-Angoulême revient lui dans la bataille grâce à un essai de Martins à la conclusion d’un superbe jeu au pied latéral (54e). Laforgue file ensuite à son tour à l’essai (67e) avant que Martins ne s’offre un doublé (73e). Le SA XV revient à six longueurs et s’offre une grosse domination pour conclure le match. En vain, la réaction angoumoisine est arrivée trop tard, et trop de points ont été laissé au pied pour espérer retourner la situation. Soyaux-Angoulême reste relégable et se met la pression avant d’aller défier Rouen (12e) qui pointe avec sept points d’avance.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?