Top 14 - L'enseignement du week-end : le coup de balai salvateur du Lou

  • Les Lyonnais de Dylan Cretin ont eu une réaction d’orgueil sur la pelouse paloise.
    Les Lyonnais de Dylan Cretin ont eu une réaction d’orgueil sur la pelouse paloise. David Le Déodic
Publié le

Après cinq défaites consécutives toutes compétitons confondues, Lyon a renoué avec la victoire à Pau. Un succès pour espérer.

Lyon était sur la mauvaise pente. Elle était certes douce, car la situation comptable n’était pas catastrophique, mais les joueurs de Xavier Garbajosa ne voyaient certainement pas le précipice se rapprocher. Ils avaient finalement besoin d’un coup de pied aux fesses pour en terminer avec cette période de disette. La défaite à domicile face à Brive a fini par réveiller les consciences, délier les langues et secouer les hommes. Ainsi, le demi de mêlée Jonathan Pélissié et le troisième ligne Dylan Cretin avaient expliqué que la journée de lundi restera comme un moment important de cette saison. "On s’était dit tout ce que l’on avait à se dire en début de semaine et chacun a balayé devant sa porte pour ne pas mettre la faute les uns sur les autres", précisait ainsi le flanker international.

Gagner en régularité

La communication est toujours le ciment des relations fortes, à condition que les mots ne s’envolent pas au premier coup de vent contraire. Pour éviter une nouvelle tempête, le plan était simple pour le demi de mêlée Jonathan Pélissié : "On est venu avec beaucoup de convictions. La semaine avait été compliquée en interne entre joueurs. Il fallait se remettre la tête à l’endroit, peu importe le score. Il fallait se retrouver sur les bases du rugby que sont l’engagement, l’agressivité. On s’est retrouvé sur des choses simples, le jeu au pied, la stratégie, le sacrifice et c’était vraiment beau à voir." Les Lyonnais ont appliqué leur plan à la lettre en répondant présents en mêlée fermée, dans le combat et sur les zones de collisions, en attendant de saisir leur chance dans les dix dernières minutes. "ça fait vraiment du bien à tout le groupe", admettait Dylan Cretin, forcément soulagé. "On avait bien bossé après avoir plus ou moins touché le fond la semaine dernière. On attendait une réaction sur le terrain."

La claque briviste a finalement été un déclic. Il n’est d’ailleurs pas question de l’oublier malgré ce succès bonifiée à Pau. "Il faut garder cette défaite dans un coin de notre tête", expliquait Jonathan Pélissié, lui qui a été décisif pour mettre son équipe dans l’avancée en fin de match. "C’est une honte par rapport à notre comportement individuel, qui doit nous servir pour ne plus être une équipe à réaction. Nous devons être beaucoup plus réguliers pour espérer quelque chose dans ce championnat." Dylan Cretin était sur la même longueur d’onde : "On n’aime pas vivre ce genre de choses mais il faut que ça nous serve. Il faut que ça continue à nous servir jusqu’à la fin de la saison. On peut avoir le sourire, même si on veut aller plus haut. Ce n’est pas notre objectif d’être là où nous sommes aujourd’hui mais cela fait du bien de sortir de ce match avec cinq points." Il faudra maintenant confirmer face à Clermont à domicile après la coupure européenne.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?