Champions Cup - Ultan Dillane (La Rochelle) : « Pour moi, c’est un peu comme un derby ! »

  • Champions Cup - Ultan Dillane connaît très bien l'Ulster qu'il va affronter... Champions Cup - Ultan Dillane connaît très bien l'Ulster qu'il va affronter...
    Champions Cup - Ultan Dillane connaît très bien l'Ulster qu'il va affronter... Icon Sport - Sportsfile
Publié le , mis à jour

Principalement utilisé comme flanker depuis son arrivée du Connacht, le deuxième ligne franco-irlandais Ultan Dillane va honorer sa deuxième titularisation à son poste préférentiel face à un rival qu’il connaît sur le bout des doigts.

Vous n’êtes Rochelais que depuis quelques mois et vous allez déjà retrouver, pour la deuxième fois, la province nord-irlandaise…
C’est « bizarre ». Je ressens un peu de nostalgie. J’ai fait dix ans de carrière en Irlande, je jouais l’Ulster deux fois par saison. C’est « bizarre » mais cool en même temps. Pour moi, c’est un peu comme un derby (sourire) !

L’Ulster a gagné au Connacht à Noël. Vous savez très bien le danger qu’elle représente…
Tout à fait. Si on se rappelle la dernière rencontre (match aller remporté 29-36 par La Rochelle, N.D.L.R.), oui, on a - bien - gagné la première mi-temps. Mais en seconde, c’était tout pour eux… Ils sont forts en ballons portés, ce sera une de leurs armes.

Le Stade rochelais est justement moins souverain, que ces deux dernières saisons, sur la défense des portés. Avec pas mal de fautes concédées…
Vous avez raison, ce n’est pas l’une de nos grandes forces. On le sait, on travaille chaque semaine sur ça, on veut bien régler les choses, construire une bonne arme. On a pris un essai sur maul à l’aller, on est concentré sur le fait de ne surtout pas en reprendre un ce week-end.

Serez-vous leader de touche samedi ?
Oui. C’est un bon défi. J’apprécie beaucoup la confiance du staff. Maintenant, il faut que je démontre ce que je peux faire, je ne veux pas décevoir. En touche, on est plus performants qu’avant. Le but, c’est de repousser encore notre plafond dans ce domaine.


Vous allez disputer votre 16e match de la saison. Ce qui fait de vous le Rochelais le plus « mobilisé » par le staff, jusqu’ici, avec Pierre Boudehent et Romain Sazy…
Ah oui ? C’est cool d’enchaîner mais, c’est marrant, je n’y pense pas. Je ne pense qu’au prochain match. Je sens qu’ici, c’est un peu différent que lors de mes précédentes années. Tous les matchs sont énormes. Peu importe l’adversaire, même s’il est en bas de classement. Je pense juste à comment faire un meilleur match.

Êtes-vous satisfait de vos débuts rochelais ?
Ça va. Enfin, Je n’ai pas encore fait mes meilleurs matchs. À Brive, vous dites ? C’était pas mal mais j’étais trop effacé en première mi-temps. Je suis content de faire toujours partie de l’équipe, qu’on me donne la chance de pouvoir m’améliorer de plus en plus. J’aimerais porter le ballon davantage.

Un succès samedi vous rapprocherait, outre la qualification, d’un voire plusieurs matchs de phase finale à Deflandre…
C’est ce qu’on veut. Mais il faut bien avoir à l’esprit que la Champions Cup est très importante en Irlande. L’Ulster va envoyer une bonne équipe, qui n’a rien à perdre comparé à nous. Certains vont essayer de faire leur meilleur match de la saison pour impressionner les coachs d’Irlande (avant les 6 Nations). On sait ce qui arrive. Mais je pense qu’on est prêts. Se placer pour un éventuel quart à la maison, ce serait top pour nous.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?