Justice - Mohamed Haouas (Montpellier) de retour au tribunal

  • Mohamed Haouas, ici avec son club de Montpellier, aurait été impliqué dans une bagarre et blessé un individu avec une barre de fer.
    Mohamed Haouas, ici avec son club de Montpellier, aurait été impliqué dans une bagarre et blessé un individu avec une barre de fer. Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le

Un an après avoir été condamné à 18 mois de prison avec sursis, le Bleu est attendu ce vendredi pour une autre affaire, remontant à la même année.

En février dernier, le pilier international français de Montpellier Mohamed Haouas avait été condamné pour des faits de cambriolage remontant à l’année 2014. Reconnaissant la bonne évolution de la trajectoire de vie de l’Héraultais qui, à la différence de l’autre prévenu, était revenu depuis dans le droit chemin, le droitier du MHR et du XV de France (15 sélections) avait écopé d’une peine de 18 mois de prison avec sursis, et avait pu reprendre sa vie normale. Mais la justice n’en a pas tout à fait terminé avec son cas. Ce vendredi, ce dernier va être encore examiné par le Tribunal correctionnel de Montpellier pour des faits de "violences volontaires en réunion avec arme" remontant au réveillon du jour de l’an du 31 décembre 2014, soit la même année que la première affaire pour laquelle il fut condamné.

Absent au tribunal, car retenu avec le MHR

Pour rappel, cette période est antérieure à ses débuts professionnels, puisqu’il a disputé son premier match pro avec le MHR en août 2017. En ce soir de nouvel an du 31 décembre 2014, Mohamed Haouas aurait été impliqué dans une bagarre entre plusieurs individus et aurait blessé un individu avec une barre de fer. À la différence du procès de février 2022, le joueur ne pourra être présent à l’audience, car il sera remplaçant pour le déplace de son équipe au pays de Galles pour affronter les Ospreys dans le cadre de la troisième journée de Champions Cup. Son président Mohed Altrad est récemment revenu sur le parcours tortueux de son joueur, qui quittera son club formateur à l’issue de la saison pour rejoindre les rangs de Clermont : "Mohamed a un grand talent. C’est un enfant du club, qui nous a beaucoup apporté. Il a eu une jeunesse turbulente, a fait des bêtises à Montpellier. C’est peut-être bien, pour lui, de partir."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?