Pro D2 - Colomiers se fait une place au chaud

  • Belle opération pour Colomiers, ici Yann Peysson, qui enchaîne un deuxième succès consécutif et se hisse à la cinquième place du classement. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Belle opération pour Colomiers, ici Yann Peysson, qui enchaîne un deuxième succès consécutif et se hisse à la cinquième place du classement. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Dans le prolongement du succès à Carcassonne, Colomiers l’emporte face à un cador et s’installe dans le top 6. La confiance règne.

Sortir une prestation du genre, face à une équipe à peine reléguée et prétendante au titre, il fallait le faire. Colomiers rugby, après avoir été déçu contre Oyonnax dans un match de gala, avait su rebondir à Carcassonne. La marche était forcément haute ce vendredi soir mais les Columérins se sont mis au diapason. "Une grande partie de leurs joueurs étaient déjà là en Top 14 donc on est vraiment satisfait du résultat, exprimait Jorick Dastugue On sait qu’on peut faire encore mieux mais c’est vraiment positif pour tout le groupe. Ça récompense tout le travail réalisé depuis le début de cette année 2023 et ça valide la victoire à Carcassonne."

Premier enchaînement depuis trois mois

À retenir, il y a forcément la défense, dans la continuité de ce qui a transpiré à Carcassonne, et qui a su contenir les assauts biarrots quand la montre avançait. La mêlée fermée a été impériale (lire ci-dessous) et le banc des remplaçants a parfaitement joué son rôle en bousculant les échanges qui s’étaient modérés. "Le groupe est vraiment homogène et de qualité, indiquait l’ancien Rouennais. Notamment en première ligne, les "finisseurs" ont bien porté leurs noms. C’était super pour l’équipe et encourageant pour la suite."

De même, l’occupation a été aussi juste qu’à Albert-Domec : "Cela fait deux matchs que ça se passe plutôt bien, reconnaissait Maxime Javaux, précieux à ce petit jeu-là. Que ce soit pour moi ou derrière au niveau des 9, on travaille bien la semaine pour jouer dans les bonnes zones. Et ce qui fait la différence, c’est comment on joue ou on chasse après les jeux au pied." La gestion de fin de match, même si l’écart au score était maigre, a prouvé que la Colombe sait y faire dans les moments chauds. "Ce n’est pas du "melon" mais on a beaucoup de confiance en nous-mêmes, témoignait le buteur auteur de treize points. Et ce soir on l’a vraiment vu chez les vingt-trois mecs."

Mini-événement dans l’événement, les joueurs à la Colombe ont décroché un deuxième succès consécutif et ce n’était pas arrivé depuis la mi-octobre (à Béziers puis contre Nevers). " Le classement commence à compter, le moment charnière de la saison arrive, précisait le troisième ligne, omniprésent dans le combat et dans le jeu. Il faut bien se positionner sur les mois de février et mars pour que ça sente bon ensuite. Et enchaîner deux victoires c’est très bon pour la suite et la course à la qualification." Colomiers compte désormais quatre points d’avance sur le septième Vannes. La dynamique actuelle fait presque regretter la coupure de la semaine prochaine à Fabien Berneau : "C’est dommage que le repos tombe maintenant ! Mais c’est à nous d’utiliser cette période pour rebondir et continuer la dynamique dans laquelle on est. On veut construire leur saison pour qu’elle soit belle."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?