Pro D2 - Des Montois sans ressort contre Massy

  • Le Montois Faleafa lors de la rencontre face à Agen
    Le Montois Faleafa lors de la rencontre face à Agen Icon Sport
Publié le

C’est un pâle Stade montois qui est venu à bout d’une valeureuse équipe francilienne, confortant au passage sa place de second du championnat avant de se rendre à Oyonnax.

Est-ce la conséquence d’un relâchement après les efforts déployés sur la pelouse aurillacoise la semaine passée, ou un excès de confiance après un début de rencontre trop facile (17-0 et deux essais au bout de 25 minutes), toujours est-il que le Stade montois n’a pas joué, loin s’en faut, son meilleur rugby face au promu massicois, dernier de la classe. Avec une dizaine de fautes de mains, quelques choix stratégiques douteux et une efficacité défensive à géométrie variable, les locaux n’ont pas su terminer un travail pourtant bien commencé.

Romain Latterrade, le talonneur landais, en était conscient : "Je pense que nous n’avons pas su concrétiser les occasions, sûrement par précipitation. Nous avons manqué de patience et de pragmatisme aussi. Quand on entre dans la zone de vérité, il faut marquer, et ce soir nous n’avons pas su le faire. Quant au secteur défensif, je crois que nous ne sommes pas dans nos objectifs."

Patrick Milhet, le manager montois, n’était pas non plus vraiment satisfait de la prestation de son équipe, tout en essayant de trouver des explications : "Depuis la reprise, nous avons soumis les joueurs à de grosses charges de travail pour préparer la suite de la saison. Ce soir, je nous ai trouvé en dedans physiquement. Mais ça n’explique pas tout. Nous nous sommes rendus le match compliqué tout seuls en accumulant trop de fautes techniques pour pouvoir mettre notre jeu en place de manière efficace. Et nous avons aussi, en fin de rencontre, fait des choix qui ne me paraissent pas très judicieux."

Prochaine série déterminante

C’est donc une victoire mi-figue mi-raisin pour les Montois, mais une victoire quand même, la sixième d’affilée, ce qui n’est pas négligeable et qui, au vu des résultats de cette journée, n’en reste pas moins une bonne opération comptable. Il s’agit maintenant de préparer au mieux la prochaine série de six rencontres consécutives, à l’issue de laquelle les Jaune et Noir espèrent bien être toujours dans le peloton des qualifiables. Une série qui débutera à Oyonnax, où le dauphin ira défier le roi incontesté de la compétition.

Les Massicois, de leur côté, vont jouer, dans les prochaines semaines, leur avenir dans cette division. Ils pourront l’aborder avec la sensation d’être en progrès. Car s’ils reviennent encore bredouilles de ce déplacement montois, ils ont montré de belles valeurs et un état d’esprit irréprochable, dont ils auront absolument besoin pour relever un défi qui paraît certes très difficile, mais pas encore impossible à treize journées de la fin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?