Pro D2 - Rouen éteint Soyaux-Angoulême

  • Avec une première mi temps à "touche-touche", on s’attendait à un match indécis. Mais Rouen est revenu en seconde période plus fort et dynamique. le SA XV a disparu des débats.
    Avec une première mi temps à "touche-touche", on s’attendait à un match indécis. Mais Rouen est revenu en seconde période plus fort et dynamique. le SA XV a disparu des débats. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec une première mi temps à "touche-touche", on s’attendait à un match indécis. Mais Rouen est revenu en seconde période plus fort et dynamique. le SA XV a disparu des débats.

Avec un 25 à 0 en seconde période, il était compliqué pour les visiteurs du jour de repartir de Rouen avec quelque chose, à part une grande déception au vu d’une bonne première période. "À chaud, je ne comprends pas trop ce qui s’est passé. On a lâché mentalement, certes. On a deux-trois décisions qui ne sont pas en notre faveur en début du second acte, mais je ne me cacherai pas derrière. Nous nous sommes agacés et on a perdu le fil. Rouen a pris confiance, joué une belle seconde mi-temps et nous a assommés. C’est dur, mais on doit se battre jusqu’au bout et retrouver un mental de vainqueurs. On est frustrés mais le score nous rappelle qu’ils ont été meilleurs que nous quand ils ont su se libérer", exprimait Vincent Etcheto, le manager charentais.

Pour Rouen, c’était de loin la meilleure mi-temps qu’on ait vue à Diochon cette saison, avec très peu de déchets. Le premier acte avait été très moyen, avec notamment dix pénalités sifflés à son encontre. "Franchement, nous sommes très fiers du retour des vestiaires. Même si on est devant au score à la pause, je pense que c’est vraiment nous qui les gardons dans le match, en chutant deux fois à cinq mètres de leur ligne. Soyaux perd des matchs mais souvent de très peu. On a fait ce qu’il fallait dans l’intensité. En première mi-temps, ce sont des détails qui nous ont manqués ; en seconde période, on a parfaitement fait ce qu’on s’était dit. Pour une fois, on s’est bien corrigés" avoue Johan Snyman, l’entraîneur de la touche de Rouen.

Un jeu complet

Car les Normands ont proposé beaucoup de jeu et d’alternance avec un Franck Pourteau très juste (auteur de 17 points au pied, 100 % de réussite) et une association Mapapalangi-Fofana en troisième ligne qu’on a hâte de revoir, sur le pré. "C’était costaud physiquement mais on a mis de la vitesse dans le jeu. Nos avants ont été dynamiques, ils ont marqué des essais. Et on a aussi su trouver nos ailes et écarter. On a vraiment été complet. Tout le monde a eu envie en même temps, tout a bien marché et le résultat est au bout" confie le technicien normand.

Pour Rouen, pas de vacances, juste du repos pour les deux semaines à venir. Le déplacement à Carcassonne est déjà dans les têtes. "Au vu du match aller (perdu 22-19 à la dernière minute, N.D.L.R.), tout le groupe attend cette rencontre. On va bien la préparer et je peux vous dire que tous les gars veulent la jouer. On va donc reprendre dès le début de la semaine. On a prévu un moment de cohésion hors rugby, à la fin de semaine. L’idée, c’est de passer un maximum de temps ensemble", termine le géant sud-africain.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?