Champions Cup - Dans un final incroyable, le Racing 92 s'offre les Harlequins

  • Kamikamica et le Racing 92 dans le vrai après un succès sur le fil face aux Harlequins.
    Kamikamica et le Racing 92 dans le vrai après un succès sur le fil face aux Harlequins. Icon Sport
Publié le , mis à jour

CHAMPIONS CUP - Les Franciliens ont arraché le succès dans les ultimes minutes (30-29) face aux Anglais. Pourtant réduits à 12 dans les derniers instants, les hommes de Laurent Travers inscrivent leur premier succès de la compétition dans un final homérique. Le Racing 92 se donne une chance de poursuivre son aventure en coupe d'Europe face à des Harlequins très joueurs. 

Il n'y avait pas d'autres alternatives que de vaincre. Les Franciliens devaient rendre la monnaie de leur pièce aux Quins lors de cette troisième étape de Champions Cup afin d'envisager une improbable qualification en rapport avec les obligations à fournir. D'emblée les troupes de Laurent Travers mettaient de l'application dans leur rugby et furent récompensées dès le départ par un essai plein de conviction du capitaine Fickou (7-0, 4 ème). Un démarrage en trombe qui sera en contradiction avec la suite. Malheureux sur leurs possessions et fragilisés sur les impacts en mêlée fermée, les Racingmen concédaient de nombreuses munitions face à des Quins pas géniaux mais très denses sur les points de rencontre.

A 12 contre 15 à la 79ème, que ce contre en touche de @CameronWoki est précieux pour le @Racing92 en #ChampionsCup!! \ud83d\udd35\u26aa

Les grands joueurs se distinguent dans les grandes occasions. \ud83d\udcaa\ud83c\udfc9 pic.twitter.com/sFfKFBTrDZ

— Champions Cup France (@ChampionsCup_FR) January 15, 2023


Alors que Morris pensait avoir fait le plus dur en allant derrière la ligne pour les Anglais, mais en oubliant l'essentiel à savoir aplatir suite un retour magistral de Taofifenua à son encontre en coin, les hommes de Tabai Matson faisaient preuve d'instabilité également dans le jeu courant. Un profit presque immédiat pour les pensionnaires de Nanterre, avec Kamikamica qui cassait le plaquage après un lancement limpide pour aller en terre promise (14-3, 36 ème). Une aubaine vu la physionomie de la rencontre, où les scories pleuvaient de part et d'autre et un rythme variable entre actions peu construites et tentatives désespérées d'alterner avec maladresse. Comptablement dans le vrai, le Racing 92 n'était pas à l'abri.

Un suspens incroyable à 12 contre 15 !

Les Franciliens entamaient encore les débats avec autorité avec un essai de Saili, 18 secondes après le coup d'envoi (21-3, 41 ème). De quoi donner une avance confortable ? Pas le moins du monde, puisque coup sur coup Care et Murley répliquaient par deux essais d'envergure (21-17, 49 ème). Le match s'emballait dans tous les recoins et les Anglais disputaient le moindre ballon vers les extérieurs. Alors que les Quins évoluaient à 13 quelques minutes, seule une pénalité de Russell (24-17, 55 ème) viendra concrétiser cette supériorité numérique. Insuffisant face à des visiteurs survoltés dans les dernières minutes.

Dans un final incroyable, le Racing 92 s'offre les Harlequins !

Le film du match > https://t.co/bzSe4Qttfa pic.twitter.com/5ffSWhx4Gf

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 15, 2023

Tout d'abord par Murley profitant d'une touche en perdition du côté des Racingmen, offrant sur un plateau un nouvel essai en bout de ligne (24-22, 64 ème). Si Russell donnait une légère marge de sécurité au pied (27-22, 69 ème), l'indécision fut totale après une indiscipline incroyable. Tour à tour en l'espace de 5 minutes, Taofifenua, Ben Arous et Russell écopaient d'un carton jaune ! Les Franciliens encaissaient un essai de pénalité sur l'en-avant volontaire de l'ouvreur Écossais (27-29, 78 ème) mais trouvaient des ressources insoupçonnées pour obtenir la victoire sur le fil. Le Garrec ajustait la pénalité (30-29, 78 ème). Le final fut épique, où chaque munition fut disputée, le Racing 92 contenait les derniers assauts et glanait son premier succès. Comptablement en vie en Champions Cup, les hommes de Laurent Travers devront vaincre le Leinster sur ses terres la semaine prochaine pour exister encore en Chapions Cup.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?