Champions Cup - Emmanuel Meafou, le tube du moment au Stade toulousain

  • Champions Cup - Emmanuel Meafou (Toulouse) face aux Sharks de Sale.
    Champions Cup - Emmanuel Meafou (Toulouse) face aux Sharks de Sale. Midi Olympique
Publié le

EMMANUEL MEAFOU - Deuxième ligne de Toulouse élu homme du match et absolument stratosphérique lors de la victoire des siens à Sale samedi, l’Australien - en attente de son passeport - séduit le staff des Bleus. Et chacun comprend aisément pourquoi...

Ce fut décidément l’homme de la semaine. Lui, c’est Emmanuel Meafou, le deuxième ligne du Stade toulousain que le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a évoqué mardi dernier, lors de sa rentrée à Belvès en Dordogne : « On le suit de près. Il n’est pas encore sélectionnable mais cela ne saurait tarder ». Comprenez que l’Australien, qui a fait sa demande de passeport depuis de longs mois, pourrait être appelé dès que celui-ci sera arrivé. Samedi, le joueur fut digne des propos de l’ancien demi de mêlée. à Sale, Meafou fut tout simplement stratosphérique, prouvant au passage qu’il avait encore franchi un cap indéniable cette saison.

Très affûté physiquement, plus qu’il ne l’a jamais été, il enchaîne les matchs dans leur intégralité et démontre une activité détonante. à l’AJ Bell Stadium, il fut le joueur qui a effectué le plus de courses avec ballon, celui qui battu le plus de défenseurs et même celui qui a parcouru le plus de mètres ! Ce qui est assez incroyable pour un deuxième ligne. Surtout, il a constamment fait reculer la défense des Sharks grâce à son incroyable puissance à l’impact. C’est évidemment ultra précieux pour son équipe. On en oublierait presque qu’il a ajouté à cette performance un essai, le premier des Rouge et Noir…

Kaino : « Incroyable de l’avoir dans nos rangs »

Au rayon des joueurs complets, Meafou n’a que peu d’équivalents dans le même profil que lui. Peut-être le colossal Rochelais Will Skelton, lui aussi australien. Mais là où Meafou impressionne de plus en plus, c’est qu’il possède un bagage individuel plutôt exceptionnel. « C’est incroyable d’avoir dans nos rangs un joueur aussi physique et avec une telle palette technique », explique le double champion du monde all black Jérome Kaino, aujourd’hui dans le staff toulousain. Capable de dominer l’adversaire sur chacune de ses charges, il sait aussi amener dans la continuité dans le jeu sans forcément passer par le sol. Et alors que le Stade toulousain profite chaque week-end des qualités uniques de l’intéressé qui est devenu un cadre du paquets d’avants, c’est peut-être le XV de France qui devrait bientôt en bénéficier.

Le passeport durant le Tournoi ?

Nul doute que Fabien Galthié et ses adjoints n’ont rien raté de la nouvelle prestation XXL de celui qu’ils observent depuis déjà belle lurette. « J’ai beaucoup parlé avec William Servat, le staff me surveille », avait ainsi déclaré Meafou dans ces colonnes en décembre 2021. Et, dans le même portrait que Midi Olympique lui avait consacré, le géant affirmait : « Mon objectif est de disputer la prochaine Coupe du monde ». Aujourd’hui, le joueur s’en rapproche inexorablement. Si les Bleus possèdent, avec Paul Willemse et Romain Taofifenua, deux poids lourds en numéro 5, il est impossible de ne pas être séduit par Meafou quand on voit la forme qu’il affiche ces récentes semaines. Comme indiqué dans notre édition, il a de légitimes espoirs d’obtenir son fameux sésame dans le courant du mois de février. Auquel cas sa participation au prochain Tournoi des 6 Nations ne serait pas exclue.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?