Challenge Cup - Paris avec la carte jeune

  • Challenge Cup - Sergo Abramishvili (Stade français) pourrait avoir une chance de jouer contre Benetton
    Challenge Cup - Sergo Abramishvili (Stade français) pourrait avoir une chance de jouer contre Benetton Icon Sport - Hugo Pfeiffer
Publié le

Même avec de nombreux cadres laissés au repos, le club de la capitale ambitionne de décrocher la qualification pour les huitièmes de finales de la compétition. Pour cela, il compte sur ses meilleurs jeunes.

Le Stade français va bien, merci pour lui. Dauphin du Stade toulousain en Top 14, le club de la capitale est également encore en course pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Challenge Cup, tout en ayant pris soin de ménager ses cadres lors des trois premières rencontres de la compétition. Ce sera encore le cas ce samedi pour la dernière journée sur la pelouse des Italiens de Trévise. "Nous avons tout de même fait le choix d’aligner une équipe compétitive, assure le manager Gonzalo Quesada. Malgré nos absents et le besoin nécessaire de laisser souffler certains joueurs, c’est une équipe très structuré, avec des repères, qui aura la charge de nous qualifier." Et d’ajouter : "Nous voulons continuer sur notre dynamique positive."

Si le club de la capitale se retrouve aujourd’hui en bonne position pour décrocher une qualification, il le doit notamment à l’intégration à dose homéopathique de plusieurs joueurs au rendement intéressant. Un exemple ? Sergo Abramishvili. Le jeune pilier gauche, international géorgien, qui ne compte que deux apparitions en Top 14 pour 45 minutes de temps de jeu, profite de la Challenge Cup pour étaler tout son potentiel.

Quesada : "Un super état d’esprit"

Dans les coulisses de Jean-Bouin, on pense même détenir une pépite actuellement en maturation. Un peu sur le même modèle du droitier Giorgi Melikidze, aujourd’hui devenu l’un des tout meilleurs du Top 14 à son poste. Évidemment, il n’est pas le seul. Le troisième ligne Juan Martin Scelzo est dans la même lignée. À chacune de ses apparitions, il convainc chaque fois un peu plus. "Ces jeunes ont un super état d’esprit, confirme Gonzalo Quesada. Ils s’entraînent toujours avec le groupe professionnel, progressent chaque jour un peu plus et nous donnent satisfaction lorsque nous décidons de les faire jouer."

Si ces deux-là ont déjà fait de courtes apparitions en Top 14, le deuxième ligne Nathan Huguen, lui, ne doit se contenter que de la petite coupe d’Europe pour se montrer. Certes, il profite de la litanie de blessés à son poste (Gabrillagues, Pesenti, De Giovanni et Azagoh), mais il le fait avec un franc succès. "Ce genre de rencontre nous permet de les évaluer et pour l’instant, c’est très positif." On en saura donc un peu plus samedi soir dans une rencontre qui s’annonce peut-être plus difficile qu’elle n’y paraît. Trévise reste sur cinq succès consécutifs et une seule défaite à domicile depuis le début de la saison…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?