Champions Cup - Toulouse, un destin en mains

  • Leaders de la poule B, les Toulousains d’Antoine Dupont reçoivent le Munster avec pour objectif une victoire à cinq points. Photo I. S.
    Leaders de la poule B, les Toulousains d’Antoine Dupont reçoivent le Munster avec pour objectif une victoire à cinq points. Photo I. S.
Publié le

Actuels premiers de la poule B, au goal-average, les Stadistes ont pour défi de garder cette place pour recevoir durant toute la phase finale.

Samedi dernier, les Toulousains étaient forcément satisfaits de la victoire (27-5) sur le terrain de Sale, deuxième du championnat anglais, mais avaient pourtant du mal à cacher une certaine frustration. D’abord sur le contenu, notamment de la première mi-temps, alors que les Sharks avaient perdu leurs deux piliers titulaires d’entrée et s’étaient retrouvés en infériorité numérique après vingt minutes de jeu et le carton rouge de Cobus Wiese. "Je suis un peu déçu d’être tombé dans le piège aussi naïvement, regrettait le manager Ugo Mola après la rencontre. Que ce fut poussif !" Un sentiment partagé par son ouvreur Romain Ntamack : "Dans notre équipe, les joueurs veulent toujours faire plus et mieux." Le truc, c’est aussi et surtout qu’il y avait largement la place pour viser un bonus offensif, tant les Stadistes semblaient au-dessus de leurs adversaires sur ce match. Reste qu’ils ont franchi la ligne d’en-but anglaise trop tard, à la 70e minute, pour l’espérer. "C’est dommage de laisser un point en route qui peut être décisif sur le classement général de la poule", indiquait Mola. Parce que, depuis le début de leur parcours en Champions Cup, les Toulousains font des calculs d’apothicaires. Si le capitaine (dans la compétition) Antoine Dupont affirmait qu’il faut savoir se satisfaire d’un succès à l’extérieur, il répète aussi, depuis des semaines, son obsession de faire le plein en vue des phases finales.

Mola : "Montrer un autre visage"

Aujourd’hui, le Stade toulousain est là où il souhaitait être. C’est-à-dire en position de leader de la poule B. Mais celle-ci reste très fragile. En effet, le champion d’Europe 2021 est à égalité de points avec La Rochelle et Leicester, mais reste devant au goal-average. Autant dire que les Rouge et Noir conservent leur destin entre leurs mains… D’autant que les Tigers et les Maritimes disputeront leur ultime rencontre de la phase qualificative vendredi et samedi.

Les hommes d’Ugo Mola connaîtront donc leurs résultats au moment d’entrer sur la pelouse dimanche et sauront donc le nombre de points dont ils auront besoin pour garder cette première place. Pourquoi est-elle aussi importante ? Parce que, si Toulouse est déjà en ballottage très favorable pour recevoir en huitième de finale, celle-ci pourrait leur offrir le "confort" de jouer tous leurs duels de la phase finale à domicile jusqu’à une éventuelle demie. Ce qui n’est, évidemment, pas négligeable. Marqués par leur aventure européenne de la saison passée, qui les avait vus se déplacer à trois reprises en Irlande (à Belfast puis deux fois à Dublin), les Toulousains ont clairement cette idée dans un coin de l’esprit depuis l’été dernier.

Alors, s’il serait trop prétentieux d’annoncer qu’un succès à cinq points est l’objectif dominical face au Munster, Ugo Mola n’a donc pas manqué de piquer ses troupes après Sale pour en tirer le meilleur : "Un match très costaud, à domicile, s’annonce contre le Munster. On va se préparer en conséquence mais j’aimerais vraiment qu’on montre un autre visage sur le plan collectif. Déjà devant sur les phases ordonnées mais aussi derrière dans notre capacité à ne pas se jeter les ballons dans la tête. Je n’attends pas une réaction parce qu’on ne peut pas être sur ce thème-là après une victoire, mais j’ai envie de croire que nous sommes capables de faire beaucoup mieux face au Munster." Le décor est planté. "Il y a quelques petites choses à corriger pour aller plus loin, prévient Ntamack. Il reste encore un gros morceau avec le Munster et le travail est loin d’être terminé." Ce dimanche, le parfum des grands rendez-vous flottera sur Ernest-Wallon.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?