Champions Cup - Les Rochelais font le travail et s'imposent avec le bonus à Northampton

  • Antoine Hastoy (La Rochelle), face à Northampton.
    Antoine Hastoy (La Rochelle), face à Northampton. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le Stade Rochelais termine cette phase de poules avec un succès bonifié sur le terrain de Northampton, 13-31. Déjà assurés de la qualification, les Maritimes ont fait le nécessaire dans un match pourtant assez haché, face à des Anglais indisciplinés. Les Rochelais se tournent désormais vers les huitièmes de finale.

Good job ! Voilà ce que l'on dira de cette performance rochelaise au Franklin's Gardens, pour aller chercher un succès bonifié mérité face à des Anglais trop imprécis et indisciplinés. Et même si les Rochelais se sont parfois laissés endormir par ce rythme haché dans une partie parfois ternie par les scories, ils sont su exploiter leurs opportunités pour rapidement prendre le score, se détacher et ainsi conserver une forme de maîtrise. Tout en parvenant à s'adapter à l'adversaire.

Et quand on parle d'adaptation, on pense notamment à l'agressivité des Saints, sanctionnés de deux cartons rouges. Tout d'abord Dingwall pour un choc non maîtrisé tête contre tête avec Leyds (sorti sur protocole suite à cette situation) juste avant la pause (40e), et contre Salakaia-Lot en fin de partie, pour une charge avec le coude sur Boudehent (80e).

Les champions en titre terminent invaincus en phase de poule ! \ud83d\ude0d

Le film du match > https://t.co/JyTvYdB5hU#NORvSR pic.twitter.com/8T9UW7sj37

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 21, 2023

Cette supériorité numérique aura fini par payer et permis aux Rochelais de concrétiser leur domination, malgré des initiatives manquant parfois de fluidité et de spontanéité.

La Rochelle provisoirement leader de sa Poule

Les Maritimes seront parvenus à franchir la ligne à cinq reprises, d'abord avec Levani Botia dont le positionnement en troisième ligne lui permet toujours d'exploiter ses qualités, finisseur sur une longue phase de jeu direct (27e). Quentin Lespiaucq s'est, lui, distingué en étant à la conclusion de deux ballons portés suite à des pénaltouches (50e et 65e). Grégory Alldritt est également parvenu à faire la différence, là aussi après une touche avec d'abord Colombe à la charge, puis le capitaine rochelais pour un départ au ras gagnant (61e). Le dernier essai a été plus spectaculaire, avec UJ Seuteni sur l'aile après un mouvement de trois-quarts pour écarter (70e).

Icon Sport
Icon Sport Icon Sport - Icon Sport

On notera qu'Antoine Hastoy n'aura pas eu la réussite espérée dans son jeu au pied courant, et qu'il aura manqué deux transformations. Pour autant, son équipe n'a pas donné la sensation de douter - seulement d'avoir eu un retard à l'allumage et d'avoir été peut-être sur courant alternatif. Mais l'essentiel est bien là.

Si les Saints, eux, ont aussi fait une différence par l'intermédiaire de Tom James sur une relance d'envergure, partant de leur camp et parvenant à écarter par du jeu au pied (54e), ils ont cruellement manqué d'inspiration. Énormément sanctionnés, ils ne sont pas parvenus à enchaîner, subissant les contres rochelais.

La Rochelle, justement, assure avec cette victoire un huitième de finale à domicile dans cette Champions Cup et attendra maintenant les résultats du week-end pour savoir si ce dernier succès est synonyme de 1ère place de la Poule B.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?