Leinster: cette stratégie qui interpelle...

  • Jimmy O'Brien, l'arrière du Leinster, efface ici le trois-quarts centre du Racing 92 Gaël Fickou pour aplatir un essai.
    Jimmy O'Brien, l'arrière du Leinster, efface ici le trois-quarts centre du Racing 92 Gaël Fickou pour aplatir un essai. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Depuis le coup d’envoi de la compétition, les Leinstermen n’ont pas tenté une seule pénalité. Mais cela peut-il vraiment perdurer ?

Est-ce une insulte au jeu de rugby tel qu’il a été pensé ? Ou alors, est-ce un complexe de supériorité qui ne dirait pas son nom ? Ou finalement, juste la confiance inébranlable de quelques très grands champions ? On n’en sait fichtre rien mais pour tout dire, la stratégie du Leinster depuis le début de la compétition transcontinentale a de quoi interpeller, les coéquipiers de Gary Ringrose n’ayant pas marqué une seule pénalité depuis l’ouverture de la Champions Cup !

Pour l’expliquer différemment, les Irlandais ne prennent jamais les points au pied lorsqu’ils se présentent, préférant toujours aller en touche pour y dérouler leurs tonitruants mauls pénétrants. C’est plaisant et rythmé, dîtes-vous ? Oui, sans aucun doute. Mais naïvement, on se demande si la tactique assumée par Stuart Lancaster et Leo Cullen, les têtes pensantes du vaisseau dublinois, peut vraiment se poursuivre au-delà de la phase de poule…

 

Jusqu’à la finale, la route est tracée…

Non pas que Gloucester ou le Racing 92 n’aient pas été, lors de la phase préliminaire, de courageux adversaires. Mais désormais que la compétition va considérablement se resserrer ? Et à présent que le Stade rochelais, les Sharks (ceux de Durban, pas de la banlieue de Manchester...), les Saracens ou le Stade toulousain aiguisent leurs lames en attendant d’affronter les Blues, la stratégie du zéro « kick for goal » * peut-elle vraiment perdurer ? On n’y jouerait pas notre chemise et à vrai dire, il semblerait que l’option irlandaise ait avant tout été pensée pour permettre aux Leinstermen d’engranger un maximum de points (28 essais et 184 points marqués en quatre matchs) et terminer la phase régulière à la première place, un strapontin qui leur offre aujourd’hui l’avantage de recevoir leurs différents adversaires jusqu’en finale, celle-ci étant prévue à l’Aviva Stadium de Dublin. Vous nous direz probablement qu’on s’emballe. Et qu’avant que le Leinster ne soulève le trophée pour lequel sa saison est planifiée dans son entièreté, il y a encore quatre matchs à disputer. Pour autant, cette sélection nous a fait une telle impression ces trois derniers mois qu’on ne voit pas qui -et surtout comment- pourrait priver la franchise dublinoise de son premier titre dans cette compétition depuis 2018…

Tir aux buts *

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?