Champions Cup - Toulouse fait plier le Munster et finit derrière La Rochelle dans le groupe B

  • Baille a livré un match engagé face au Munster.
    Baille a livré un match engagé face au Munster. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Champions Cup - Dans un match accroché, Toulouse s'est imposé sans le point de bonus offensif face au Munster (20-16), grâce à un essai de Mallia et aux points au pied de Jaminet. Les Rouge et Noir finissent 2es du groupe B, derrière La Rochelle. Ils recevront les Bulls en huitième de finale de la compétition. 

Toulouse a fini le travail, mais ne s'est pas effort la cerise sur le gâteau. En disposant du Munster (20-16), les hommes de Mola ont récolté quatre points de plus dans le groupe B. Mais, La Rochelle devance les Rouge et Noir d'une petite unité à la fin de cette phase de poule. 

Sous le froid et les flocons de neige, Toulouse a réalisé la meilleure entame possible grâce à un paquet d'avants dominateur. Tour à tour, Marchand, Meafou, et Jelonch sont venus casser plusieurs plaquages. Sur le reculoir, le Munster a été contraint de se mettre à la faute. Face aux perches, Jaminet a ouvert la marque (3-0, 3e). Sur la lancée, au terme d'une passe géniale de Pita Akhi, Mallia, décalé sur son aile droite, a cassé deux plaquages pour marquer en coin (8-0, 8e). Grâce à une nouvelle pénalité de Jaminet, Toulouse a conclu un premier quart d'heure parfait (11-0, 16e).

Dans son ADN, le Munster n'est pas du genre à abandonner. Les Irlandais l'ont encore montré en cette fin d'après-midi. Malgré la sortie rapide de Mike Haley, touché à la cheville droite, les équipiers d'O'Mahony sont parvenus à inverser la pression. Impatient sur certaines phases, Toulouse s'est mis facilement à la faute (8 pénalités concédées dans le premier acte). Dans le pur style du Munster, à force de pilonner la défense autour de la zone de ruck, Hodnett, soutenu par Kleyn, a sonné le début de la révolte (11-5, 30e). Sur l'action qui suit, Carbery, après avoir manqué une transformation largement dans ses cordes, s'est repris de plus de 40 mètres (11-8, 35e).

Juste avant la pause, Toulouse a pris une penaltouche pour essayer de faire basculer le bras de fer à son avantage. Malgré les charges successives d'un Meafou omniprésent, Ryan est parvenu à mettre fin à une première période féroce et enlevée.

Jaminet a récompensé les efforts de ses avants

Au retour des vestiaires, le Munster a commencé comme il avait fini. Sur un petit côté joué par l’ancien Toulonnais Fekitoa, Casey s’est échappé proche de la ligne de touche. Sur le rebond, à la suite d’une belle diagonale au pied de Carbery, Nash a servi Beirne. En force, le deuxième-ligne a fini sa course dans l’en-but de Toulouse (11-13, 48e). Pour la première fois de la partie, le Munster a pris les devants malgré la maladresse au pied de Carbery (1/3).

Heureusement, Toulouse a pu compter sur un Julien Marchand hors-norme. Dans un très grand jour, le talonneur a soulagé ses équipiers en survolant les rucks, et en obtenant plusieurs pénalités. Dans un très grand jour aussi, Jaminet a remis les siens devant (14-16, 57e). Mais, Healy, venu soulager un Carbery en difficulté, a profité de la maladresse des Rouge et Noir sur les ballons en l’air pour poursuivre le chassé-croisé (14-16, 61e).

Ugo Mola a longtemps pesté sur le banc, sentant que le match allait dans un sens qui ne lui convenait guère. Finalement, à l’expérience, Toulouse a eu une gestion parfaite de ses émotions dans le dernier quart d’heure.

Fatigués, les Munstermen ont multiplié les erreurs individuelles à l'image de l'avertissement reçu par Healy pour une charge au coude sur Barassi. Le banc des Rouge et Noir s'est chargé d'enfoncer le clou. Tour à tour, Jaminet a continué à récompenser l’effort de ses équipiers de devant (20-16, 67e et 73e). Pour sceller le match, sur une introduction pour Murray, la mêlée stadiste a importé celle de son adversaire. La pièce est tombée du bon côté. 

Sans briller, mais face à un adversaire exceptionnel de bravoure, les Toulousains ont assuré l’essentiel. Certes, ils n’ont pas été en mesure de récupérer la première place du groupe B, au détriment de La Rochelle. Ils recevront les Bulls (le week-end du 1er avril prochain), et s’il y a succès, ils accueilleront également un potentiel quart de finale. Par bonheur également, les nombreux Bleus présents sur la pelouse (Marchand, Dupont, Ntamack…) sont sortis de cette rencontre sans blessure apparente à quelques semaines du VI Nations. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?