Top 14 - INFO MIDOL. Le Stade français au camp des Loges à la place du PSG ?

  • Les joueurs du Paris Saint-Germain quitteront le camp des Loges à l'issue de la saison.
    Les joueurs du Paris Saint-Germain quitteront le camp des Loges à l'issue de la saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le Stade français, à la recherche d’un centre d’entraînement depuis de très long mois, a peut-être trouvé le site idoine. Il s’agit du Camp des loges, centre d’entraînement des footballeurs du PSG, qui sera libre dès l’été prochain…

Le conditionnel s’impose encore. Mais le Stade français pourrait bien faire sa rentrée 2023-2024 ailleurs qu’au stade Jean-Bouin. Depuis plusieurs mois, les dirigeants parisiens sont en quête d’un nouveau centre d’entraînement. Et pour cause. Si les Parisiens bénéficient d’infrastructures modernes dans les entrailles de l’enceinte de la porte d’Auteuil, ils n’ont à leur disposition que la pelouse synthétique (qu’ils doivent partager avec les féminines du PSG et le club de football de Versailles) ou le gazon du stade du Saut-du-Loup situé dans le bois de Boulogne. Seulement, ce dernier complexe, récemment rebaptisé stade Christophe-Dominici, est également utilisé par les équipes de jeunes. Ainsi, il arrive parfois que les joueurs de Gonzalo Quesada trouvent refuge dans des villes aux alentours comme Meudon.


De nombreux dossiers ont donc été étudiés, notamment autour de Jean-Bouin. Las, les prix dans ce secteur semblent rédhibitoires. Toutefois, depuis quelques semaines, l’hypothèse de prendre la direction de Saint-Germain-en-Laye a pris de l’épaisseur. Et pour cause. Les footballeurs du Paris-Saint-Germain quitteront l’été prochain leur centre d’entraînement historique du camp des Loges pour poser leurs valises dans un complexe flambant neuf situé sur la commune de Poissy, laissant les lieux sans locataire. Une opportunité jugée intéressante dans les bureaux de Jean-Bouin. Des discussions ont été engagées. Le président-propriétaire Hans-Peter Wild et son directeur général Thomas Lombard se sont rendus sur place ensemble il y a déjà plusieurs semaines. C’était dans le courant du mois de novembre.

Labit et Ghezal étaient mercredi au camp des Loges…

Depuis, Lombard a engagé des discussions notamment avec Arnaud Péricard, le maire de Saint-Germain-en-Laye. Et selon nos informations, l’affaire est bien engagée, sans être scellée. Mercredi dernier, Laurent Labit et Karim Ghezal, les deux futurs patrons du secteur sportif du club de la capitale, se sont rendus sur place avec une partie des membres du staff actuel de Gonzalo Quesada, ceux-là même qui seront conservés la saison prochaine. Objectif : évaluer les éventuelles futures conditions de travail. Ils ont ainsi visité les lieux et imaginé ce que pourrait être leur quotidien, peut-être même dès l’été prochain. Et selon nos informations, ils ont été emballés.


Évidemment, les contraintes sont nombreuses. En interne, on s’interroge d’abord sur le coût de maintenance d’un tel équipement. Le site étant immense, le Stade français n’investirait que la partie aujourd’hui réservée au secteur professionnel du PSG. Ensuite, le site se situe à un peu plus de 20 kilomètres du stade Jean-Bouin. Or, aujourd’hui, la majeure partie de l’effectif habite à Boulogne-Billancourt ou dans le XVIe arrondissement de la capitale, ce qui rendrait les déplacements peu commodes. Mais rien de bloquant. Une décision devrait d’ailleurs intervenir rapidement. Mais que les supporters se rassurent, le Stade Jean-Bouin restera bien la maison des Soldats roses.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?