XV de France - Jelonch, Penaud, Jalibert... Le baromètre du XV majeur des Bleus avant l’Italie

  • Anthony Jelonch fait partie des valeurs sûres du XV de France.
    Anthony Jelonch fait partie des valeurs sûres du XV de France. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Alors que le Tournoi débutera dans moins de deux semaines en Italie et que l’état de santé de certains cadres peut sembler préoccupant, coup d’œil sur la forme respective des présumés 15 Bleus "premiums" chargés de prolonger la série d’invincibilité du XV de France au-delà de son record de 13 matchs.

Certes, on pourra à bon droit nous reprocher de jouer aux « petits sélectionneurs » avant même le premier rassemblement du XV de France. Reste que, depuis le début de son mandat, Fabien Galthié n’a jamais dérogé à une certaine cohérence par rapport à son « ranking » interne, et qu’il n’y a décemment pas de raison d’envisager qu’il change son fusil d’épaule une année de Coupe du monde. Voilà pourquoi, par exemple, il nous a semblé logique de privilégier Jaminet à Ramos, le premier nommé se voyant présenté par le sélectionneur lui-même comme « le coup de pied le plus long et plus haut du monde ».

De même, la titularisation de Moefana au centre pour pallier la blessure de Danty ne fait guère de doute, tout comme celle de Flament (très convaincant en novembre) après le forfait de Woki, aux côtés du revenant Willemse. La seule incertitude, au vrai ? Elle concerne le poste d’ailier gauche, où Mathis Lebel demeure sous la menace de la révélation Ethan Dumortier. Et encore…

Ils marchent sur l’eau

Dans cette catégorie ? On recensera les hommes forts du moment et à ce petit jeu, ce sont bien le numéro 8 du Stade rochelais Gregory Alldritt ainsi que les Toulousains Anthony Jelonch et Julien Marchand qui raflent la mise. Toujours aussi puissant, toujours aussi régulier, Alldritt semble en effet plus indispensable que jamais à son club, tout comme Marchand qui (pour la première fois depuis deux ans peut-être) a repris une longueur d’avance en interne sur Peato Mauvaka, nonobstant la blessure de ce dernier. Un mot enfin sur Anthony Jelonch qui, après une intégration tardive, pèse plus que jamais sur le jeu toulousain.

Les valeurs sûres

Sans évoluer réellement au pinacle de leur carrière, les joueurs nommés ici demeurent pour le staff des Bleus des joueurs sur qui ils peuvent compter sans restriction. On songe évidemment ici, en premier lieu, au capitaine Antoine Dupont qui apprend chaque week-end à évoluer malgré une cible collée dans le dos, ou encore Charles Ollivon qui a rassuré tout le monde en novembre. Au niveau du cinq de devant, le retour de Paul Willemse avec Montpellier a pris un peu plus de temps que prévu mais ce dernier a enfin retrouvé le niveau qui fit de lui un des cadres du pack lors du grand chelem.

Cyril Baille, débarrassé de ses soucis aux adducteurs, demeure une référence mondiale. Enfin, si on déplore toujours au sujet de Melvyn Jaminet qu’il soit aussi difficile de jouer après lui sous le maillot du Stade toulousain, son efficacité face aux poteaux et sa longueur au pied hors norme ne se démentent pas pour autant.

Ils sont dans le dur

Si les certitudes sont plutôt nombreuses au niveau du pack, c’est un peu moins le cas derrière. D’abord parce que la blessure de Danty a laissé un trou béant mais surtout parce que les deux présumés titulaires au milieu du terrain (Gaël Fickou et Yoram Moefana pour ne pas les nommer) enchaînent avec leur club les performances quelconques. Rien qui remette en cause leur titularisation en Italie, bien sûr, ces derniers ne décevant jamais lorsqu’ils évoluent en Bleu. Reste qu’en cas de contre-performance, celle-ci leur sera moins facilement pardonnée… Le cas de Romain Ntamack est lui aussi très particulier.

Charles Ollivon est revenu à son meilleur niveau en Bleu.
Charles Ollivon est revenu à son meilleur niveau en Bleu. Icon Sport - Icon Sport

Après être revenu en novembre dans les conditions que l’on sait, celui-ci a donné l’impression de douter après des performances moyennes que le retour en club n’a pas vraiment permis de combler, où « NTK » semble orphelin de Thomas Ramos dans la conduite du jeu, qui le complète si bien dans son rôle de « deuxième 10 ». Enfin, difficile de ne pas mentionner ici Matthis Lebel qui, après un excellent début d’exercice dans le sillage de sa fin de saison dernière, semble connaître un coup de moins bien depuis la trêve.

Ils reviendront de blessure

Ici, la jurisprudence Ntamack (rappelé en novembre après une entorse sans avoir rejoué en club) pourrait ne pas inciter à l’optimisme. Reste que si le XV de France a convoqué Damian Penaud (ischios), Thibaud Flament (ischios) ou Uini Atonio (genou), sans oublier François Cros (genou) ou Matthieu Jalibert (ischios) qui seront très certainement sur la feuille, ce n’est pas sans raison…

L’incertitude demeurant simplement de savoir comment tout ce beau monde parviendra à performer malgré le manque de compétition, question qui se posera avec d’autant plus d’acuité au sujet de Uini Atonio qui a besoin d’enchaîner les matchs. Forcément une raison de douter un peu, quand bien même le réservoir de joueurs du XV de France demeure des plus fournis.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
jmbegue Il y a 3 jours Le 25/01/2023 à 19:32

Comment peut on se passer d'un joueur comme Ramos????
Jaminet a peut être le meilleur coup de pied du moooonde, mais tactiquement il ne lui arrive pas à la cheville.
Il relance mal. Il n'est pas très fiable sur les récupérations.
Si c'est pour regarder un mec balancer des grands coups de tatane pendant 90 minutes, je vais plutôt aller faire la sieste.
La dépossession, la repossession ça me gave.

fojema48 Il y a 5 jours Le 23/01/2023 à 11:47

Pas d'inquiétudes à priori, tout va bien se passer !