Champions Cup - Un Toulouse à deux visages face au Munster

  • Les Toulousains ont réalisé un énorme début de match, avant de tomber dans le piège du Munster.
    Les Toulousains ont réalisé un énorme début de match, avant de tomber dans le piège du Munster.
Publié le

Irrésistibles en début de match, les Stadistes ont dû puiser dans leurs ressources pour arracher un quatrième succès dans la compétition et se contenter de la deuxième place de la poule. Avec une légère pointe de regret ?

Fallait-il s’attendre seulement à des sourires toulousains à la sortie du terrain ? Ou guetter une pointe de frustration ? La raison en serait simple : malgré ses quatre victoires en autant de rendez-vous dans cette phase de poule de Champions Cup, les hommes d’Ugo Mola ont laissé échapper la première place - synonyme de matchs à domicile jusqu’à la finale à Dublin -pour un petit point.

Mais, comme son capitaine Antoine Dupont avant lui en conférence de presse, le manager a affiché un large rictus au moment de livrer son analyse après ce succès sans bonus face au Munster : « Malheureusement, nous n’avons pas transformé notre grosse domination du début de match et tournons à seulement 8-0, donc trop proche d’un retour de notre adversaire. Au regard de ses derniers matchs en championnat, il avait remis son rugby en place et on a battu une belle équipe. C’était quand même un match sérieux. » Puis d’avouer : « La frustration, elle est davantage sur la semaine précédente. »

Référence au succès sur la pelouse du deuxième de Premiership, à savoir Sale, là où il y avait largement moyen d’inscrire quatre essais. Plus que face à la province irlandaise. Même si l’entame parfaite des Rouge et Noir, qui ont fini dans l’en-but adverse dès la 8e minute par l’intermédiaire de Juan Cruz Mallia, laissait augurer un dimanche de fête pour les Stadistes. « On peut bien sûr faire mieux, en étant notamment plus patients sur la fin de première mi-temps, reconnaît Mola. Mais on a eu du mal à les déborder, à leur faire mal sur le plan offensif. Il y a aussi des turnovers qu’on ne négocie pas très bien, alors que c’est notre fond de commerce d’habitude. Il y a peut-être un bémol là-dessus. Mais la première place du groupe, on la perd à Sale. » Ses hommes ont-ils pu avoir ce dimanche l’esprit embué par la perspective d’un éventuel bonus offensif ? « Non, nous avions à cœur de gagner ce match mais n’avons jamais été tiraillés là-dessus. »

La perspective de Dublin en demie

Le Stade toulousain aura donc l’avantage du terrain en huitième de finale et ce sera face aux Sud-Africains des Bulls. Une équipe forcément méconnue… Mais qui fait définitivement entrer le quintuple champion d’Europe dans le nouveau format de la compétition. « À y être, autant les affronter, sourit Mola. Cela me permettra de revoir Jake White avec qui j’ai gardé un peu le contact. J’ai tendance à penser que l’entrée des Sud-Africains, au-delà d’une Coupe du monde des clubs, nous fait aller vers une compétition internationale. Force est de constater qu’on affronte beaucoup de provinces. Montpellier, La Rochelle et Toulouse sont les trois seuls clubs français qualifiés. Les Sud-Africains ont donc bouleversé l’échiquier européen. Mais autant les jouer maintenant et essayer de rivaliser. Il me tarde ce huitième. »

Même si, et c’est un enseignement non négligeable, cette deuxième place de poule peut laisser entrevoir une demi-finale face au Leinster, à Dublin. Là où Toulouse s’est déjà incliné au même stade de la compétition et devant le même adversaire en 2019 et en 2022. « On y pense évidemment, note Mola. On voit mal comment le Leinster, au vu de son parcours jusque-là, avec la perspective de jouer sa demie et sa finale à domicile, n’a pas une route tracée sur mesure pour décrocher sa cinquième étoile. Mais on lui promettait aussi l’an passé et La Rochelle a fait une finale XXL pour l’en empêcher. » Rien que pour ça, voilà qui vaut le coup de se projeter.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
guilhot Il y a 3 jours Le 23/01/2023 à 21:29

J'ai du me louper, je croyais que si on battait les Bulls, on retrouvait le Munster ????

fifilongagien Il y a 3 jours Le 23/01/2023 à 15:56

les occasions il faut les mettre au fond et on ne l'a pas fait ...