Pro D2 – Grenoble s'impose face à Rouen et reste invaincu en 2023

  • Le buteur Thomas Fortunel sous les couleurs de Grenoble
    Le buteur Thomas Fortunel sous les couleurs de Grenoble Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Pro D2 –  Après avoir décroché leur première victoire de l’année la semaine passée, les Grenoblois ont confirmé leur rebond en championnat en s’imposant 11-3 à face à Rouen lors de la 20e journée et se repositionnent dans la course à la phase finale.
 

Une semaine après avoir décroché sa première victoire de l’année 2023, les Isérois ont confirmé leur regain d’énergie en championnat en disposant 11-3 de Rouen lors de la 20e journée de Pro D2. Une belle opération comptable pour les Grenoblois qui talonnent désormais le podium du championnat.

La marche aura, elle, était trop haute pour les Rouennais. Portés par leur public et survoltés après leur victoire face au leader Oyonnax la semaine passée, les joueurs de Nicolas Godignons rêvaient de s’offrir une deuxième tête d’affiche. Mais ce vendredi 10 février, le manque de réalisme leur a fait cruellement défaut.

Rouen bloqué à 3 points

La partie a débuté avec un premier acte pas cher payé pour les Rouennais qui ont inscrit trois petits points juste avant la pause, presque en désespoir de cause. Menés 3 à 0 (13e) après un quart d’heure de jeu, mais dominateurs dans le combat et dans les airs, les Normands se sont entêtés en touche sans jamais parvenir à franchir la ligne. Sur une séquence longue de cinq minutes, entrecoupée d’une mêlée, les hommes de Nicolas Godignons ont glané six pénalités et ont choisi à quatre reprises d’aller en touche et d’amorcer un ballon porté. La stratégie de l’entêtement n'a pas payé et les Rouennais ont achevé leur offensive par un déblayage au cou de Girondin (22e).

Miraculés, les Grenoblois ont, eux, tout de même d’un carton jaune pour un leurs multiples fautes sur les phases de mauls mais ont filé inscrire un essai de 50 mètres en contre-attaque. Une succession de jeu à une passe a permis de décaler Hulleu en bout de ligne pour inscrire en infériorité numérique le premier essai des Isérois (26e, 0-8). Dans la foulée, les Rouennais ont perdu sur blessure leur numéro 8, Fofana. Avant la mi-temps, les locaux ont récupéré une pénalité dans la zone de marque. Et sont repartis en touche. Mais après un premier échec, ils ont cette fois préféré débloquer leur compteur par l'intermédiaire de leur botteur Pourteau (39e, 3-8). « Marquer trois points, ce n’est pas ce qu’on voulait », a résumé à la mi-temps l'ouvreur normand au micro du diffuseur.

Rouen s'entête, Grenoble résiste

Au retour des vestiaires, les Rouennais ne changeaient pas de combine. Mais comme dans le premier acte, leur entêtement en touche n'était pas récompensé lorsque Schoeman venait gratter un ballon après un énième ballon porté (45e). Les Normands manquaient d'être sanctionnés sur l'action suivante quand Fortunel a raté sa tentative face aux perches (46e). Dix minutes plus tard, Ma'afu venait conduire un... ballon porté à 10 mètres de l'en-but de Grenoble. L'histoire s'est répétée inlassablement mais le gratteur a changé de nom. Cette fois, c'est Halaifonua qui est récompensé dans les rangs isérois. 

Acculé devant sa ligne, Grenoble ne s'est jamais affolé et son énorme défense du soir lui a permis de creuser l'écart à l'heure de jeu (62e, 3-11). À l’abri d'un essai transformé, les Rouge et Bleu, plus pragmatiques, ont même tenté un drop pour tuer le match – et le moral des Normands –  mais la tentative de Barthélémy est passée à côté (73e). 

En s'imposant en terres normandes, Grenoble reste la seule équipe invaincue en 2023. De bon aloi avant sa perte de 3 points au classement (décision confirmée en appel par la Commission de Contrôle des Championnats Professionnels) et avant d'entamer un marathon de 11 matches consécutifs. Triste soirée en revanche pour les Normands dont la perspective d'une qualification en phase finale s'amenuise considérablement.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?