Le point de Nationale : Hyères-Carqueiranne sauvé des eaux

  • Le promu varois aura réussi son pari : se maintenir en Nationale.
    Le promu varois aura réussi son pari : se maintenir en Nationale. Photo MaxPPP - Luc Boutria
Publié le
Philippe Alary

C’est désormais officiel, les Varois, avec quinze points d’avance, ne peuvent plus être dépassés par un camarade de promotion breton qui a perdu la bataille décisive du maintien dans la cité des palmiers.

Cinq points. L’équivalent d’une victoire bonifiée, sans entrer plus que cela dans des considérations arithmétiques du style points-terrain et autres goal-average particulier. Pour la toute première fois donc, l’écart qui sépare le dernier qualifiable du détenteur de la fameuse "médaille en chocolat" se veut un tant soit peu significatif. Il s’en est fallu toutefois de peu, de très peu même, pour que Tarbes, puisque c’est bien du vénérable Stado qu’il s’agit, ne concède qu’un écart plus modeste à Bourgoin au classement général. Hélas pour eux, les Bigourdans ont été privés du bonus défensif (+ 8 en faveur d’Albi) par des Tarnais dont le chassé-croisé avec Blagnac se poursuit de plus belle. Inversement, il est possible de dire que le CSBJ, bien que net vainqueur de Chambéry, est passé lui aussi tout près (trois essais à un) de la prime à l’offensive. Ce n’est sans doute que partie remise et, de toute façon, au vu du calendrier propre à leur dernière ligne droite, les Nord-Isérois ont neuf chances sur dix de disputer la phase finale. Une installation sur un siège plus confortable n’est cependant pas à l’ordre du jour. Un Burgien averti en valant au moins deux, Suresnes n’a pu enchaîner une deuxième performance d’affilée.

Voilà Bourg-en-Bresse un peu plus encore sur la bonne voie, plus exactement, prêt à modifier la feuille de route du barrage qui, selon toute vraisemblance, l’attend à l’horizon du 7 mai. Mais attention, cette quatrième place synonyme de réception historique du côté des Ramiers, Blagnac y tient comme à la prunelle de ses yeux. La preuve, Narbonne, qui abattait pourtant sa toute dernière carte tout en étant tributaire d’un exploit de Chambéry sur la pelouse de Pierre-Rajon, a senti le vent du boulet. Pour une petite transformation de rien du tout (38-37, score final), les Haut-Garonnais maintenaient Albi à distance ! Qu’importe, le bonus défensif est tout de même de bon augure pour ceux qui ne manqueront pas de suivre le déroulement des opérations en ce qui concerne le "Big match" de ce vendredi entre Aindinois et Albigeois !

Dax, à un point du bonheur

Celui de ce samedi a vu la victoire de Dax, ce qui amène à dire que les Landais, déjà victorieux sur les bords du Rhône le 18 novembre, n’ont désormais plus besoin que de cinq points pour conserver leur leadership et un seul pour être sûrs de finir à l’une des deux premières places On ne s’appesantira pas outre mesure, à quelques encablures de Pâques, sur le chemin de croix cognaço-angérien, la défaite à Nice n’appelant pas de commentaires particuliers tant elle était du domaine du prévisible. A contrario, le maintien du promu varois méritait bien l’ultime coup de projecteur de ce vingt-troisième acte. En ballottage ultra-défavorable avant le coup d’envoi, Rennes, irrémédiablement devancé aux points terrain (5 à 4) fera, à son tour, connaissance en septembre avec cette Nationale 2 fraîchement portée sur les fonts baptismaux.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?