Vers une charnière Kockott-Lopez

  • Vers une charnière Kockott-Lopez
    Vers une charnière Kockott-Lopez
Publié le , mis à jour

C’est après l’entraînement de mercredi, en fin de journée à Canet, qu’est tombée la liste des 23 joueurs préservés pour ce week-end. Une liste qui ne sera pas pour autant celle de France-Ecosse. Explications

Et le couperet est tombé, à l’issue de l’entraînement du mercredi après-midi. Sans surprise pour certains, un peu plus pour d’autres... C’est ainsi qu’Alexandre Flanquart, Wenceslas Lauret, Yannick Nyanga, Sébastien Tillous-Borde, Rémi Lamerat, Gaël Fickou, Noa Nakaitaci et Sofiane Guitoune sont rentrés dans leurs pénates... Autant de cas dont seul celui de Tillous-Borde (victime d’une grosse contusion à un genou) s’apparente à un forfait sur blessure. On se dirige ainsi à grands pas vers une charnière Rory Kockott - Camille Lopez à laquelle le staff n’avait pas forcément pensé voilà encore quelques semaines. Une association qui pose une question : celle de l’identitité du buteur. On notera aussi le départ de Yannick Nyanga, auquel a été préféré le Rochelais Loann Goujon en raison de son profil de polyvalent 7-8 scruté par Philippe Saint-André et son staff.

Les 23 probables face à l’Écosse: (avants) Menini, Ben Arous, Guirado, Kayser, Mas, Atonio, Papé, Maestri, Taofifenua, Dusautoir, Le Roux, Goujon, Chouly. (trois-quarts) Kockott, Parra, Lopez, Tales, Bastareaud, Fofana, Dumoulin (ou Lamerat), Thomas, Huget, Spedding.

Toutefois, à bien y regarder, la liste des 23 fournie par le XV de France ne sera pas celle du France-Ecosse, pour une seule et bonne raison : celle de compter trois piliers droits. Ainsi, même si Alexandre Menini a été ménagé ce mercredi, il y a ainsi fort à parier que la victime de l’histoire soit Rabah Slimani, auquel le costume de 24e homme semble promis. Le « vrai » vingt-troisième, absent de cette liste, serait bien sûr le trois-quarts centre du Racing-Métro Alexandre Dumoulin, rentré dans son club mardi soir pour mieux soigner sa tendinite au talon d’Achille, et qui devrait rejoindre le groupe dès dimanche soir. Toutefois, si celui-ci s’avérait insuffisamment remis, la confrontation entre Gaël Fickou et Rémi Lamerat (les deux hommes s’affronteront à Pierre-Antoine samedi soir lors de Castres-Toulouse) pourrait bien être décisive, même si Lamerat semble présenter dans l’esprit des coachs une longueur d’avance sur son vis-à-vis.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?