Saint-Gaudens : le nouveau défi

  • Saint-Gaudens : le nouveau défi
    Saint-Gaudens : le nouveau défi
Publié le , mis à jour

Le club a achevé la première phase du championnat Honneur invaincu. Les Commingeois ont l’ambition de retrouver la Fédérale 3.

Le Stade saint-gaudinois ne gardera pas un souvenir mémorable de l’exercice 2013-2014. En effet, son retour au sein du troisième échelon fédéral n’a été qu’éphémère. Au terme de la phase de classement, les Commingeois ont hérité de la neuvième place de leur poule, à trois longueurs de Bizanos le premier non relégable. Le verdict fut sans appel, le Stade devait refaire ses gammes au sein de la compétition territoriale. Pour l’ensemble du club, ce fut un échec sportif que le comité directeur a bien géré dans l’ensemble. «Il est évident que cette relégation fut une déception bien légitime, confie le président Patrick Forgeois. Mais après tout, cela ne servait à rien de se lamenter. Nous nous sommes retroussé les manches et mis au travail afin de préparer la saison à venir avec l’ambition de remonter au plus vite en Fédérale 3. Au sein du club, nous possédons un réservoir de juniors Bélascain intéressants et talentueux qui, ne l’oublions pas, a disputé la finale du championnat de France en 2013 (perdue face à Montmélian aux tirs aux buts, N.D.L.R.). C’était l’occasion de faire appel à leurs services pour redorer le blason du club.»

«Le plus dur commence»

Pour animer ce groupe seniors enthousiaste et jeune dont la moyenne d’âge est de 25 ans, la responsabilité de l’entraînement a été confiée à trois « historiques » de la structure : Jean-François Morterol pour les avants, Sylvain Alary pour les lignes arrière et Christophe Laurent, l’ancien talonneur de Colomiers, Bayonne et des Harlequins, pour la mise en place du projet de jeu. Après une entame de saison 2014-2015 ponctuée par la victoire en Challenge du Comminges, les hordes saint-gaudinoises ont imposé leur loi sur leurs rivaux luzéchois, universitaires toulousains, moissagais, salvetains et montréjeaulais. En dix rencontres officielles, ils ont connu, à huit reprises, la victoire et, par deux fois, ils ont partagé les points face à Montréjeau (17-17) et Moissac (24-24). Invaincus et premiers midi-pyrénéens au classement général de cette première phase qualificative, les Commingeois font désormais partie des principaux prétendants à la montée à l’échelon supérieur voire à la conquête du titre régional. Un enthousiasme que l’expérimenté Christophe Laurent préfère relativiser. «Le plus dur ne fait que commencer. Nous sommes maintenant dans une poule un peu plus sélective avec des équipes ambitieuses telles que Beaumont-de-Lomagne, la Vallée du Girou qui, comme nous, souhaitent monter en Fédérale 3. Notre première partie de championnat a montré une certaine homogénéité, valeur de notre groupe. Désormais, une remise en question s’impose, le 11 janvier à Moissac, une nouvelle saison commence. Nous nous sommes fixé un nouvel objectif : celui de terminer au minimum dans les trois premiers de cette poule de Play-Off afin de disputer la prochaine phase éliminatoire.» Cette nouvelle année civile se veut celle de nombreux défis pour le Stade saint-gaudinois notamment, celui de retrouver un niveau de compétition plus conforme à son statut et passé glorieux. Le 28 février, la ville phare du Commingeois va accueillir, dans son stade de l’Isle, la rencontre du Tournoi des 6 Nations entre la France et le pays de Galles moins de 20 ans. Pour ce rendez-vous international, toutes les forces vives du club souhaitent être à l’image du parcours de leur équipe fanion. C’est-à-dire : irréprochables !

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?