• Ampuis : objectif maintien
    Ampuis : objectif maintien
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Ampuis : objectif maintien

En difficulté, Ampuis va jouer son avenir en ce début d’année 2015 et affronter ses concurrents directs lors des trois prochaines journées.

Par Sébastien FIATTE

Ampuis va vivre un mois de janvier 2015 capital. Pas seulement en raison de la tenue du traditionnel salon des vins organisés du 23 au 26 janvier où les amateurs de Côte-Rôtie, de Saint-Joseph ou de Croze-Hermitage pourront déguster, avec retenue, les meilleurs crus de la région. Non, Ampuis va jouer une partie de son avenir en ce début d’année sur les terrains de rugby. À deux doigts d’éliminer Nice en 2014 au premier tour du championnat de France de Fédérale 3, l’équipe se traîne depuis le début de saison. La qualification espérée est depuis longtemps devenue un miroir aux alouettes et l’objectif, depuis le mois d’octobre, est, plus prosaïquement, de sauver la place du club en Fédérale 3. « Les années se suivent et ne ressemblent pas, sourit, avec philosophie, l’entraîneur des avants, Youssef Beldjellil. On espérait viser les quatre mais l’équipe est un peu jeune. Et le niveau est monté aussi. »

Alors Ampuis, huitième, a dû laisser filer les quatre fantastiques (Saint-Priest, Saint-Etienne, Izeaux et Givors) et bataille en bas du classement. Le combat commence maintenant. Le calendrier ne lui laissera pas le temps de digérer la dinde, sous peine de recevoir des marrons. Dimanche, il reçoit le septième, Saint-Claude, puis il rendra visite aux deux équipes actuellement relégables : Meximieux et Rives-Renage. « La période est décisive, reconnaît l’entraîneur des trois-quarts, Stéphane André. Les joueurs ont pris conscience de ce qui n’allait pas. Il va falloir mettre les bons ingrédients et prendre des points contre des équipes à notre portée. À nous de gagner nos matchs, en espérant que les gros fassent le boulot… » Ampuis a déjà fait une part du travail. À la fin de l’année dernière, il a tenu la dragée haute aux ténors de la poule, en décrochant un point de bonus défensif à Saint-Etienne, Izeaux et Saint-Priest. « On aurait pu remporter ces deux derniers matchs », positive Youssef Beldjellil.

Stabilité

L’équipe a aussi retrouvé une certaine stabilité, notamment à la charnière où le demi de mêlée, Frédéric Jimenez, revenu de blessure, et le jeune ouvreur, Morgane André, ont enchaîné les derniers matchs. La préparation physique effectuée pendant les fêtes et les ajustements tactiques doivent permettre à l’équipe de se sauver et de retrouver un peu de son lustre. « Nous nous étions recroquevillés lors des derniers matchs, rappelle Stéphane André. On s’éloigne moins des zones de combat pour sortir plus vite les ballons et utiliser nos qualités vitesse. L’objectif n’est pas de jouer cinquante ballons mais de bien jouer les deux ou trois bonnes occasions qui se présenteront. » Le maintien est à ce prix.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir