Les Bleues confirment

  • Les Bleues confirment
    Les Bleues confirment
Publié le / Mis à jour le

L’équipe de France féminine a atteint le dernier carré de l’étape de Sao Paulo au Brésil, deuxième manche du circuit mondial.

Circuit mondial

À Sao Paulo, les filles de l’équipe de France ont pu goûter l’air du Brésil. Un avant-goût - mieux, une source de motivation - pour les Bleues qui ne savaient pas où elles mettaient les pieds avant le début de la saison. En effet, elles n’étaient jamais parvenues à se qualifier pour l’intégralité du circuit mondial avant de décrocher le précieux sésame au mois d’août dernier lors d’un tournoi de repêchage. Depuis, la Fédération française a fait de gros efforts pour fixer un cadre de travail innovant et inédit avec la qualification pour les JO de 2016 en ligne de mire. À Sao Paulo, les Bleues ont confirmé qu’elles avaient le potentiel pour revenir au Brésil dans un peu plus d’un an.

À Dubaï, en novembre, lors du premier tournoi de la saison, les filles de David Courteix avaient créé la sensation en atteignant le dernier carré. Une performance renouvelée pour ce deuxième rendez-vous mondial et qui laisse à penser que le premier résultat des Bleues n’était pas un exploit mais résultait d’une logique sportive. De bon augure puisque les quatre meilleures nations à l’issue des six étapes du circuit mondial seront qualifiées pour la grande messe olympique.

La bête noire canadienne

Au Brésil, l’équipe de France a battu l’Espagne (28-7) et les États-Unis (14-12) avant de chuter lourdement face à la Nouvelle-Zélande (54-0) en matchs de poule. Avec deux succès, les Bleues décrochaient tout de même leur billet pour les quarts de finale de la Cup avec un « tirage » clément puisqu’elles devaient affronter le Brésil. Une promenade pour Marjorie Mayans et ses coéquipières (31-0).

En revanche, les Tricolores chutaient une nouvelle fois face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale mais sans rendre les armes aussi facilement que la veille (12-5). Un score qui reflète aussi le travail effectué depuis l’automne. Au même stade de la compétition lors de l’étape de Dubaï, elles avaient lourdement chuté face à ces mêmes Néo-Zélandaises (31-10). Lors de la petite finale, elles retrouvaient également le même adversaire : le Canada. Battues sur le fil en novembre (10-5), les Françaises n’arrivaient malheureusement pas à prendre leur revanche (19-0).

Néanmoins, l’équipe de France conforte sa quatrième place mondiale avec 28 points, derrière la Nouvelle-Zélande (40 pts), l’Australie (36 pts) et le Canada (32 pts). L’Angleterre devrait être le principal adversaire des Bleues puisqu’elle pointe à 24 points après deux étapes. Prochain rendez-vous aux États-Unis, à Atlanta, les 14 et 15 mars.

Classement (après deux étapes)

1. Nouvelle-Zélande, 40 pts ; 2. Australie, 36 pts ; 3. Canada, 32 pts ; 4. France, 28 pts ; 5. Angleterre, 24 pts ; 6. Etats-Unis, 18 pts ; 7. Russie, Fidji, 14 pts; 9. Brésil, 10 pts; 10. Espagne, 5 pts; 11. Afrique du Sud, 4 pts ; 12. Chine, 3 pts.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir