« Beaucoup de clairvoyance, pas assez de passes ! »

  • « Beaucoup de clairvoyance, pas assez de passes ! »
    « Beaucoup de clairvoyance, pas assez de passes ! »
Publié le , mis à jour

Nicolas Brusque, 27 sélections entre 1998 et 2007 reste un observateur attentif de ses successeurs sous le maillot bleu.

Même si ceux-ci, comme Brice Dulin, ne lui ressemblent pas. Brusque avait un côté « échassier » qui s’intercalait dans la ligne de trois-quarts alors que le Racingmen est une petite pile électrique qui aime relancer. « Je trouve que Brice Dulin joue à un niveau plus que correct sur la scène internationale. Il est même en train de devenir incontournable. On pourrait penser qu’il serait handicapé par son gabarit mais il compense par son timing, son sens de l’anticipation et son adresse. Je le trouve notamment très clairvoyant dans le jeu en général. Et quand je dis clairvoyant, je pense à son sens du placement. Il est toujours là où l’adversaire met le ballon au pied. Le grand public ne s’en rend pas toujours compte mais ce n’est pas si facile d’être bien positionnement sur des terrains qui mesurent près de soixante-dix mètres de large. Le seul reproche que je pourrais lui faire, concerne le fait qu’il ne fasse pas assez de passes. C’est un arrière de relance, qui porte beaucoup le ballon et qui aime casser les défenses en première intention et c’est vrai que de ce fait, il se retrouve parfois un peu isolé. Peut-être aussi que ses partenaires devraient aussi plus converger vers lui, pour se proposer pour des passes main-main sur la deuxième intention. »

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?