Affaire Armitage : le RCT garde le silence

  • Affaire Armitage : le RCT garde le silence
    Affaire Armitage : le RCT garde le silence
Publié le , mis à jour

Steffon Armitage comparaissait mardi 10 février devant le tribunal correctionnel de Toulon. Le RCT n’a, pour l’instant, pas souhaité réagir.

Par Jérôme FREDON

Silence radio ! Par la voix de son président Mourad Boudjellal, le RCT n’a pas souhaité réagir suite à la comparution ce mardi 10 février de son troisième ligne anglais Steffon Armitage devant le tribunal correctionnel de Toulon. Le double champion d’Europe et de France se range derrière la présomption d’innocence de son joueur. Armitage devait répondre de faits de violence en réunion ayant plus de 40 jours d’incapacité totale de travail. Le procureur général a requis une peine de 5 à 6 mois d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’une amende de 5000€ à l’encontre de Steffon Armitage. Le tribunal correctionnel de Toulon a mis sa décision en délibéré au 24 février.

Jérôme Fredon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?