Fernandez est arrivé

  • Fernandez est arrivé
    Fernandez est arrivé
Publié le , mis à jour

Annoncée en novembre dernier, l’arrivée de l’Argentin Patricio Fernandez à Clermont est désormais effective.

Le nom de Patricio Fernandez avait finalement fuité, dans les colonnes de Midi Olympique, en novembre dernier. Le jeune ouvreur argentin était alors en passe de s’engager pour deux saisons à l’ASMCA. L’aboutissement d’un travail de trois ans, mené par Xavier Sadourny, pour convaincre le prodige des Pumitas (équipe d’Argentine des moins de 20 ans) de rejoindre l’Auvergne. Satisfaction pour les Clermontois, qui arrachaient alors Fernandez de son cocon argentin mais aussi des griffes de Toulon, Toulouse et Leicester, tous intéressés par le profil de ce jeune ouvreur.

Il y a de quoi. Recordman du nombre de points inscrits lors en Mondial junior (155 entre 2012 et 2013), Fernandez est présenté, dans son pays, comme le digne successeur de Juan Martin Hernandez. Le profil est effectivement assez similaire, « typique argentin » (Franck Azéma), capable d’évoluer à l’ouverture, au centre et à l’arrière. Fernandez présente également des mensurations assez proches (1,89 m pour 95 kg) et un style de jeu offensif, instinctif, proche de la ligne d’avantage et servi par des appuis exceptionnels. Ce à quoi il faut ajouter des qualités de buteur, qui ont participé à lui ouvrir les portes de la sélection argentine dès l’été dernier, face au Brésil et au Chili en préparation des Four-Nations. À 20 ans seulement.

Disponible pour le club

Les Pumas, Fernandez a fait momentanément une croix dessus en rejoignant Clermont, la semaine dernière et pour deux saisons. Fidèle à sa nouvelle politique de ne plus faire appel aux joueurs évoluant hors des frontières argentines, l’UAR devrait se passer de son prodige. Le joueur assume. « J’ai parlé à Pablo Bouza, en qui j’ai entière confiance et qui est très fidèle à Hourcade. Je crois qu’ils l’ont bien pris. Avant de prendre ma décision, ils m’ont simplement dit que si je devais réellement partir, il fallait le faire dans un club où je jouerai, pour que ça me soit profitable. » Avec le départ à venir de Mike Delany vers Newcastle, Fernandez devrait « occuper sa place, numériquement » à Clermont, comme le confirme Franck Azéma. Et donc avoir sa chance.

En attendant, il a débuté les entraînements avec son nouveau club. Après un passage par les espoirs, Fernandez a pu s’entraîner, toute la semaine, avec le groupe professionnel clermontois. L’occasion pour Franck Azéma de se faire une première impression. « Déjà, c’est un beau gabarit. Sur sa gestuelle aussi, il a quelque chose. Des facilités assez nettes. Il a aussi bourlingué et connu des tests internationaux. On ressent toutes ces expériences et c’est très intéressant. » Ces qualités pourront être rapidement mises en avant. S’il n’est arrivé qu’il y a peu, Fernandez avait contracté une licence FFR au moment de sa signature, en novembre dernier. Un timing qui lui permettra de prendre part à la fin de saison des espoirs clermontois. Et, en cas de nécessité, de découvrir le Top 14 dès cette année, avant son intégration définitive au groupe professionnel l’été prochain.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?