A l’heure des bannis

  • A l’heure des bannis
    A l’heure des bannis
Publié le / Mis à jour le

Picamoles et Mermoz pourraient être les grands gagnants du remaniement du XV de France qui se profile et sera annoncé d’ici 72 heures.

Cette fois, c’est l’heure de la grande lessive. Même s’il n’a jamais été un grand adepte de ce principe, Philippe Saint-André va se « forcer » à le faire. Il a prévenu ses joueurs. Avant de s’emporter devant la presse ce dimanche, dans l’intimité, il a révélé à son groupe que certains avaient perdu gros face à l’Italie. Qu’entre « dix et quinze joueurs ne serait pas du groupe pour le Mondial ». Pour faire son choix, il a aussi choisi de se donner du temps. Mercredi ou jeudi matin, il communiquera le groupe des trente pour l’Italie. Un groupe dont ne fera pas partie Parra, Lamerat et Fofana, tous trois revenus blessés du match face aux Gallois et qui, ce lundi, ont déclaré forfait.

La surprise Rémy Grosso ?

Ils ne devraient pas être les seuls à ne pas pointer dimanche prochain à Marcoussis. Certains joueurs devraient payer les pots cassés. Dulin, Lopez, Chouly et Taofifenua paraissent les plus menacés en vue de l’annonce du groupe pour le match face aux Italiens du 15 mars. Une rencontre qu’il faudra préparer, « en mode commando ».

Alors qui pour le commando pour Rome ? On peut penser que le Toulonnais Maxime Mermoz devrait enfin retrouver le XV de France et aussi une place de titulaire. Deux ans après avoir perdu sa place au soir d’une défaite face… à la Squadra Azzurra. Le Toulousain Louis Picamoles devrait aussi réintégrer le giron des Bleus. Médard postulera si la confirmation d’une sortie de Dulin se précise. En deuxième ligne, le Parisien Flanquart pourrait aussi faire son retour. Enfin, côté surprise, cela pourrait être l’heure de Rémy Grosso. Confirmation de tout cela au moment du communiqué de presse qui officialisera le groupe.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir