France VII : l’énigme Vakatawa

  • France VII : l’énigme Vakatawa
    France VII : l’énigme Vakatawa
Publié le / Mis à jour le

Cette saison devait confirmer la montée en puissance de l’équipe de France à VII et adouber la politique fédérale avec les joueurs sous contrat. C’est tout l’inverse qui se passe avec des résultats plus que mitigés et des joueurs qui ont des envies de Top 14.

Virimi Vakatawa affole le marché des transferts. Le facteur X de l’équipe de France à VII serait une des priorités de Mohed Altrad, le président de Montpellier, pour la saison prochaine. Il faut dire que l’ancien ailier du Racing-Metro, qui n’est âgé que de 23 ans, affole régulièrement les réseaux sociaux avec les vidéos de ses exploits sur le circuit mondial de l’IRB. Pourtant, le manager de l’équipe de France à VII, Jean-Claude Skrela, est surpris par ces bruits de transfert car Vakatawa est sous contrat jusqu’en juin 2016 avec la FFR : « Nous savons que des clubs contactent certains de nos joueurs directement. Mais, il existe des contrats. Pour l’instant, nous savons que Julien Jané jouera à Bayonne car il a levé la clause de son contrat lui permettant de rejoindre un club de Top 14. » Une explication sans colère de la part de l’ancien sélectionneur national, bien au contraire : « Voir que nos joueurs sont contactés me plaît. Cela démontre que Vakatawa a beaucoup progressé avec nous, en pratiquant le rugby à VII, car il n’était plus vraiment utilisé au Racing-Metro. Cela régularise les choses par rapport à des pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie ou l’Afrique du Sud où beaucoup de grands joueurs à XV ont connu un passage par l’équipe nationale à VII dans leur formation. Cela démontre que le VII n’est pas opposé au XV ! »

« Vakatawa est sous contrat jusqu’en 2016 »

Finalement, Jean-Claude Skrela voit dans ces sollicitations une aubaine : « C’est valorisant de voir qu’un joueur peut exploser chez nous. Et cela démontre que l’on peut faire un passage à VII et retrouver une place à XV ensuite. Maintenant, je répète que Vakatawa est sous contrat avec la FFR jusqu’en 2016. » Mais les indemnités pour rompre ce contrat ne devraient pas effrayer les puissances financières du Top 14 puisque l’ailier fidjien émerge à 13 000 euros mensuels. Mais cette nouvelle rumeur de départ alors que Jané va quitter le navire de son plein gré et que d’autres ne devraient pas être conservés (Saubade, Gobelet) démontre que la volonté de la FFR d’avoir de nombreux joueurs sous contrat a du plomb dans l’aile. « Il va falloir redéfinir le projet », convient Skrela sans vouloir en dire plus. Selon nos informations, la Fédération réfléchirait à un autre mode de fonctionnement, avec moins de joueur sous contrat mais en se servant de la règle 9 de World Rugby, sur la libération des joueurs pour les rendez-vous internationaux, de manière plus significative. Le départ de Vakatawa pour Montpellier, ou un autre club, n’aurait donc aucune influence sur l’équipe de France à VII qui pourrait le convoquer pour toutes les étapes du circuit européen et mondial.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir