La première (vraie) sélection de Nakaitaci

  • La première (vraie) sélection de Nakaitaci
    La première (vraie) sélection de Nakaitaci
Publié le , mis à jour

Porter le maillot de sa sélection nationale est un honneur, un rêve pour chaque joueur. Un moment plein d’émotion vécu par Noa Nakaitaci, lors d’un match amical durant la tournée d’été 2013 des Bleus. Sauf qu’un match amical ne compte pas comme une sélection.

La première sélection en équipe nationale, le premier hymne, le premier ballon, le premier essai. Autant de moments importants dans une carrière de rugbyman professionnel. Noa Nakaitaci les a vécus lors d’une confrontation face aux Auckland Blues (15-38), lors de la tournée d’été des Bleus en Nouvelle-Zélande en 2013. Une première sous le maillot bleu, réussie pour le Clermontois avec une victoire et un doublé. Oui, mais voilà cette rencontre n’était qu’un match amical. Elle ne peut donc pas compter comme une sélection reconnue par le World Rugby. L’explication du compteur officiellement vierge de Noa Nakaitaci, au niveau international. Une règle laissant encore la possibilité sur le papier, à l’ailier franco-fidjien de choisir entre l’équipe de France et les Fidji. Même si dans l’esprit de ce dernier, le choix est déjà fait. « Je veux jouer pour le XV de France […] C’est ici que j’ai été formé et que j’ai beaucoup appris. C’est ici que le rugby est devenu un métier pour moi. Si je continue à être bon chaque semaine, pourquoi ne pas disputer la Coupe du monde. Je ne pense pas aux Fidji, je veux continuer de m’accrocher pour jouer avec les Bleus » avait ainsi confié Noa Nakaitaci, à nos confrères du Monde.

De gros progrès réalisés en défense

Un souhait peut-être en passe de se réaliser, Noa Nakaitaci ayant été retenu dans le groupe tricolore pour le Tournoi des 6 Nations. Notamment grâce à de gros progrès en défense, axe de travail ciblé par le staff français. « Il a vraiment bien progressé sur ses timing défensifs, une lacune que l’on avait pointée lors de la tournée en Nouvelle-Zélande et là, il est rarement pris en défaut » confiait Patrice Lagisquet à Rugbynews, lors de l’annonce du groupe France pour le Tournoi. Une progression démontrée avec son club, notamment lors de la double confrontation face au Munster, en décembre dernier. Et dont Noa Nakaitaci aura peut-être l’occasion de démontrer la preuve, ce dimanche en Italie. L’absence du Bordelais Sofiane Guitoune semblant lui laisser la voie libre, pour connaître sa première sélection. Afin de connaître officiellement, sa première sélection avec le maillot bleu. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?