Nakaitaci : service complet

  • Nakaitaci : service complet
    Nakaitaci : service complet
Publié le , mis à jour

L’ailier clermontois pourrait profiter du forfait de Sofiane Guitoune pour honorer sa première sélection. Depuis son arrivée en Auvergne en 2010 Nakaitaci a progressé dans plusieurs domaines et est devenu indispensable à son poste. Loin du sprinter fidjien type, Noa Nakaitaci s’est construit une gamme de trait qui lui permet de se détacher de ses compatriotes.

Le XV de France est en manque d’inspiration depuis le début de ce Tournoi des 6 Nations. Noa Nakaitaci pourrait être l’homme qui apporterait ce petit grain de folie qui manque parfois aux Bleus pour conclure les actions. Cantonné au banc de touche sous l’ère Cotter à Clermont, Nakaitaci a su prendre sa chance avec l’arrivée d’Azema à la tête de l’équipe. Mais cela n’est pas dû au hasard, le Franco-fidjien a énormément travaillé pour devenir un ailier complet. Son coéquipier Ludovic Radosavljevic explique pourquoi il pourrait faire la différence avec la France : « Noa a des appuis à vous fracturer le bassin et une dextérité naturelle, presque innée, ballon en main. Parfois à l’entraînement, vous envoyez une passe de m… Vous voyez venir l’en-avant. Et lui, du bout des doigts, il arrive à récupérer le ballon. J’aimerais bien savoir comment il fait. »

Azéma : « Noa a gommé ces lacunes »

Mis à part ces qualités naturelles, Nakaitaci a élargi sa panoplie d’ailier depuis son arrivée de l’académie de Nadroga. Son jeu au pied est la plus belle preuve de ses progrès, Patrice Lagisquet, entraîneur des arrières de l’équipe de France revient sur ces améliorations : « Son jeu au pied est devenu un atout, mais il a également progressé dans la couverture du terrain ainsi qu’en défense, il a gommé ces lacunes. » Frank Azéma insiste dans le même sens que Lagisquet et ajoute « Il a beaucoup progressé sur les ballons hauts, qui deviennent même un point fort. Et il n’a pas un jeu au pied par défaut. Le déclic cette année, c’est qu’il a pris conscience du travail à fournir pour avoir peu de déchet dans son jeu. Noa a lissé ses performances. Il a toujours cette faculté à gagner les contacts et être bon dans l’évitement. Mais désormais il est aussi capable de « tenir » ses matchs, d’être propre. » Des modifications qui lui ont permis de s’approcher du niveau international et de prendre une nouvelle dimension dans son club et pourquoi pas avec le XV de France. D. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?