Patchell a perdu la mémoire

  • Patchell a perdu la mémoire
    Patchell a perdu la mémoire
Publié le , mis à jour

L’ouvreur des Cardiff Blues, Rhys Patchell, a été lui aussi victime d’une sévère commotion. Les séquelles sont impressionnantes.

Décidément, les internationaux gallois ont la poisse en ce moment. Outre les cadres Halfpenny et North, le cas de Rhys Patchell pose problème. Le demi d’ouverture international de Cardiff (deux sélections) a subi un sérieux choc en Ligue celte contre l’Ulster vendredi dernier. L’image n’a rien de terrifiant sur le coup, mais on voir clairement Nick Williams de l’Uslter se jeter dans un maul, avant-bras en avant pour heurter la tête de Patchell en position de soutien du porteur du ballon. Il faut revisionner les images pour se rendre compte de la dangerosité de l’acte. Laissé inconscient sur le terrain, Patchell a été évacué sur civière à l’hôpital de Belfast où il a passé la nuit avant de reprendre l’avion pour Cardiff dans un état second. Le problème, c’est qu’une semaine plus tard, il n’a toujours pas retrouvé la mémoire des événements, il ne se souvient absolument pas de son voyage à Belfast, un symptôme bien sûr très inquiétant. Il est d’ores et déjà forfait pour les quarts de finale de Challenge Cup du 4 avril (les Cardiff Blues affrontent les Newport Gwent Dragons). « Rhys va suivre le protocole des commotions évidemment, mais personne ne peut dire à quel moment il fera son retour, a expliqué Richard Holland, directeur exécutif du club. Quant à la question de la mémoire, dans les cas des commotions, on sait qu’elle peut revenir après des jours, des semaines ou des mois. »

Huit semaines de suspension pour Nick Williams

À noter que son « agresseur » Nick Williams a pris huit semaines de suspension. Il a avait reçu un carton jaune sur le coup. Quand on sait que le rugby gallois n’a pas la profondeur de ses homologues français et anglais, on comprend aussi qu’ils prennent des précautions devant tant de blessures similaires. En cas de récidive(s) de Halfpenny, North ou Patchell, l’un de ces joueurs pourrait être mis au repos trois mois d’autorité. Pour les deux premiers, on imagine le coup dur dans la perspective de la Coupe du monde. Non concerné par le dernier Tournoi, Patchell, lui semblait juste promis à un éventuel strapontin dans les listes des 31 pour le Mondial.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?