Colin Slade, le coup de Pau

  • Colin Slade, le coup de Pau
    Colin Slade, le coup de Pau
Publié le , mis à jour

La Section s’est attaché les services à l’ouverture de Colin Slade pour les trois prochaines saisons. Polyvalent, le champion du monde 2011 avec les All Blacks a de nombreux atouts à faire valoir.

Par Jérôme FREDON

Pau disposera de deux champions du monde dans son effectif la saison 2015-2016. Après plusieurs semaines de tergiversations, Colin Slade a donné ce lundi 13 avril 2015 son accord au président Bernard Pontneau pour les trois prochaines saisons. Le joueur aux 17 sélections avec les All Blacks rejoint ainsi son compatriote Conrad Smith qui avait annoncé sa venue dans le Béarn début février.

Le champion de France de Pro D2 a bel et bien changé de catégorie. Pau confirme par ailleurs ses ambitions de bien figurer en Top 14 la saison prochaine. Convoité à un moment par la Toulon, Colin Slade (1,83 m ; 90 kg) s’est finalement laissé convaincre par l’alléchante offre de la Section. Selon l’Otago Daily Times, le champion du monde 2011 devrait toucher près de 500 000 euros par an. Ce départ pour la France n’est pas sans conséquences pour Slade. En disant oui à la Section, le joueur âgé de 27 ans fait une croix sur sa carrière internationale.

Quatrième ouvreur dans la hiérarchie des All Blacks derrière Aaron Cruden, Beauden Barrett, et Daniel Carter, Colin Slade a néanmoins de bonnes chances de figurer dans la liste des 31 joueurs retenus par Steve Hansen pour la Coupe du monde. À moins que le boss néo-zélandais ne lui tienne rigueur de ce départ vers Pau ?

Le couteau suisse des All Blacks

Il y a néanmoins peu de chances tant Colin Slade avait marqué des points importants lors de la victoire contre le pays de Gallles à Cardiff (34-16) en novembre dernier. Son entrée à la 55e minute de jeu avait permis de faire basculer la rencontre dans l’escarcelle des champions du monde. Il avait fureur avec sa patte droite. Très bon dans le jeu au pied d’occupation, il avait permis aux Blacks de jouer quasi-exclusivement en deuxième mi-temps dans le camp des Diables rouges.

Son atout principal ? Sa polyvalence. Colin Slade est le véritable couteau suisse de la ligne de trois-quarts néo-zélandais. Si l’ouverture demeure son poste de prédilection, il a déjà évolué au centre, à l’arrière, à l’aile sous le maillot de la fougère argentée et s’est même essayé quelques minutes à la mêlée. C’était lors du match des Four-Nations perdu contre l’Afrique du Sud (27-25), le 4 octobre 2014 à Johannesbourg. Il avait dû remplacer au pied levé le demi de mêlée remplaçant, Tawera Kerr-Barlow, victime d’une rupture des ligaments croisés. Pour un novice, Colin Slade ne s’en était pas mal sorti. Le natif de Christchurch sera l’ouvreur numéro un de Pau. Mais en cas de coup dur derrière, Simon Mannix sait qu’il pourra compter sur ce talent à plusieurs facettes pour colmater les brèches.

Jérôme Fredon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?