1971, l’épopée niçoise des toulonnais

  • 1971, l’épopée niçoise des toulonnais
    1971, l’épopée niçoise des toulonnais
Publié le , mis à jour

En 1971, après la finale du championnat perdue face à Béziers, dix joueurs titulaires du RC Toulonnais décident de quitter la rade pour signer au Racing Rugby Club de Nice. Club qui évolue, à cette époque, en deuxième division. La greffe prend : le RRCN intègre l’élite, devient finaliste du championnat en 1983 et remporte le challenge Du-Manoir en 1985.

Pour la France entière du rugby, c’est l’histoire des dix mercenaires avec, dans le rôle principal, André Herrero, figure tutélaire du RCT. Avec sa gueule taillée à la serpe et ce regard implacable qui vous impacte, avec son tempérament fait de bravoure, d’intransigeance et de loyauté, l’aîné de la famille a l’âme et le physique d’un chef de bande. Son frère Daniel, Ballatore, Vadella, Sappa,...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?