France VII se rapproche de Rio

  • France VII se rapproche de Rio
    France VII se rapproche de Rio
Publié le / Mis à jour le

La sélection tricolore devrait bénéficier de la probable qualification anglaise par le circuit mondial. Et est en train de s’armer via le Top 14.

Par Vincent BISSONNET

Le déroulement de l’actuel circuit mondial à VII permet à la France d’envisager de plus en plus sérieusement un voyage à Rio en juin 2016. Seulement dixième du classement après l’avant-dernière étape, ponctuée d’une douzième place, à Glasgow ce week-end, la sélection française devrait tirer profit du remarquable parcours de son rival anglais. Derrière les Fidji, l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, tous trois qualifiés depuis ce dimanche, le VII de la Rose se trouve en ballottage très favorable pour décrocher le quatrième billet pour le Brésil. L’Australie, en perte de vitesse, est reléguée à seize points avant la dernière manche de Londres, la semaine prochaine. À moins d’un cataclysme, l’Angleterre devrait donc assurer son rang à domicile et s’éviter le tournoi de qualification Olympique européen. Ouvrant ainsi une voie royale aux Bleus. Sans les Anglais, la France s’impose en effet comme le grand favori des trois épreuves de Moscou (6 et 7 juin), Lyon (13 et 14 juin) et Exeter (11 et 12 juillet) dont le vainqueur, au classement général, gagnera sa place aux JO.

Grosso : « Ça me tente bien »

Pour se donner encore plus de chances face à ses principaux concurrents portugais et russes, entre autres, l’encadrement de la sélection a entamé une opération séduction auprès de vedettes du Top 14. Comme révélé dans les colonnes de Midi Olympique ce lundi, l’ailier Rémy Grosso est partant pour l’aventure Olympique : « Jean-Claude Skrela m’a appelé, nous a indiqué l’ailier tarnais. Je devrais pouvoir y aller. En tout cas, sur le papier, ça me tente bien et j’espère que ça va se concrétiser. Le projet olympique ne peut que donner envie. » La révélation du Castres olympique, auteur de huit essais cette saison, devrait être accompagnée par le flanker montpelliérain Fulgence Ouedraogo ou encore par l’arrière clermontois Jean-Marcellin Buttin, également approchés. Le VII de France paraît plus que jamais en mesure de participer au premier tournoi olympique de la spécialité. Un petit miracle au regard de son parcours chaotique cette saison.

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir