Joyeux clap de fin

  • Joyeux clap de fin
    Joyeux clap de fin
Publié le , mis à jour

Avec le fier succès remporté chez le champion, l’USC a conclu sa saison sur une note positive en s’adjugeant la neuvième place.

Le rideau est tombé pour l’Union sportive carcassonnaise. Hier après-midi, dans la fournaise d’Albert-Domec, les hommes d’Alin Coste ont ainsi achevé leur saison sur une note très positive face à un adversaire columérin qui s’est particulièrement bien prêté au jeu.

Dans cette rencontre échevelée, poussée par un élan offensif à l’extrême, les Carcassonnais ont ainsi récolté leur quinzième succès de la saison et se sont assuré la neuvième place au classement. « C’était l’objectif de cette fin de saison, déclare Christian Gajan. Après notre performance à Pau, il était inconcevable d’achever la saison à Albert-Domec par une défaite. Tout au long de la semaine, nous avons bossé pour aller chercher cette victoire. Une défaite aurait pu nous faire descendre jusqu’à la douzième place. Honnêtement, il fallait gagner ce match et j’en félicite les joueurs qui se sont bien investis. Il faut rendre aussi hommage à cette équipe de Colomiers qui nous a donné pas mal de fil à retordre et qui a aussi proposé un bon moment de rugby. »

Gilles Bosch, meilleur réalisateur

Mais plus que cette quinzième victoire officielle de la saison et la treizième à Albert-Domec, l’ensemble du club était satisfait de la prouesse de Gilles Bosch, le néo ouvreur grenoblois a réalisé un cent pour cent dans ses coups de pied (vingt points sur quarante) et s’est ainsi adjugé le titre de meilleur réalisateur du Pro D2 à la faveur de ses 340 points inscrits depuis le début de la saison. « Pour mon dernier match à Albert-Domec, mes coéquipiers m’ont fait un beau cadeau. Ils m’ont mis dans de bonnes conditions pour que je puisse inscrire les points. Je les en remercie », affirme quelque peu ému l’ouvreur carcassonnais.

Cet ultime rendez-vous avait aussi le parfum de la mélancolie et du souvenir. Plus particulièrement pour le pilier, Nicolas Etcheverry, le talonneur Pierre Saby, le centre Joshua Tatupu,

l’ailier Romain Lévèque, hier après-midi, ils ont livré leur ultime prestation sous la tunique noire et jaune. Une ultime rentrée aux vestiaires qui a été saluée par une salve d’applaudissements après le coup de sifflet final. Pas présents sur la feuille de match, le centre fidjien, Aloisio Butonidualevu et son compère, Aaron Bancroft ont eu également droit à une dernière standing ovation. En attendant, l’USC et son encadrement ont bien mérité de souffler avant de reprendre l’entraînement le 15 juin prochain.

Lors de l’exercice 2014, l’USC s’était classée à la quatorzième place. Cette année, la copie rendue est bien meilleure avec le gain du dossard numéro 9.

Pour 2016, tous les espoirs sont permis pour le club cher au président Frédéric Calamel. Cette fin de saison ponctuée par trois succès consécutifs laisse augurer des lendemains qui chantent.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?