Mondial : seront-ils rétablis à temps ?

  • Mondial : seront-ils rétablis à temps ?
    Mondial : seront-ils rétablis à temps ?
Publié le , mis à jour

Quelques cadors blessés ne sont pas sûrs de participer au Mondial anglais qui se jouera cet automne. Où en sont-ils exactement ?

Nouvelle-Zélande : Aaron Cruden

Son cas est quasiment désespéré. Son genou a explosé le 7 avril 2015 en Super 15. Quand on subit une entorse avec rupture des ligaments, on en prend en principe pour six mois. Il ne pourrait donc être rétabli que fin octobre, juste après la fin du tournoi mondial (18 septembre-31 octobre). Lors d’un rassemblement informel des cadres des All Blacks, il a minoré la gravité de sa blessure. « Je n’ai pas encore fait une croix sur le Mondial. Regardez en 2011, il y a eu plusieurs blessés qui ont été rétablis à la dernière minute. » Aaron Cruden vient juste de passer sur la table d’opération. à noter qu’un autre ouvreur des All Blacks, Beauden Barrett, s’est blessé samedi dernier lors du match Hurricanes - Crusaders. On a cru le pire mais les premiers examens semblent rassurants. La cote Midol : 5 %

Afrique du Sud : Jean De Villiers

Le 30 novembre 2015, contre le pays de Galles, le capitaine des Springboks a subi une affreuse entorse du genou gauche avec distension des ligaments croisés. Les premiers diagnostics faisaient état d’une absence d’au moins huit mois. Jean De Villiers est passé sur le billard une semaine après. Depuis, il tente de suivre à la lettre son programme de rééducation. Le mois dernier, il s’est déclaré « optimiste » sur sa participation au Mondial. « Tout se passe comme prévu. Mais je ne peux pas encore garantir que je serai présent… » Il ne jouera bien sûr pas le Super 15 et peut-être pas les Four-Nations (17 juillet-8 août). La cote Midol : 50 %

Pays de Galles : George North

L’ailier gallois de Northampton n’a plus joué depuis le 27 mars 2015 après un coup reçu à la tête contre les Wasps en championnat anglais. Mine de rien, son état neurologique pose problème. Il a subi une quatrième commotion en cinq mois, et est suivi par un neurologue qui se prononcera à la mi-mai. Les Gallois vont tout faire pour le faire jouer mais s’il y avait une nouvelle alerte durant les matchs de préparation, il serait difficile de le sélectionner. La cote Midol : 80 %

Angleterre : Manu Tuilagi et Ben Morgan

Manu Tuilagi n’a plus joué en sélection depuis juin dernier (et depuis octobre en club) à cause de ses adducteurs. Le centre de Leicester risque de ne plus rejouer avant la fin de la saison mais Richard Cockerill, son entraîneur, a laissé entendre qu’il serait prêt en juin. Il faudrait donc que Lancaster le sélectionne sans match récent au compteur. Avec la concurrence des Joseph, Barritt, Burrell et Twelvetrees, la mission semble vraiment délicate. La cote Midol : 20 %

Les Anglais sont aussi confrontés au cas Ben Morgan, Le numéro 8 de Leicester s’est cassé la jambe gauche en janvier. On lui a diagnostiqué une absence d’au moins six mois. Il est actuellement en pleine rééducation à base de séances de quatre-vingt-dix minutes de chambre hyperbare. Il vient de subir une deuxième opération pour lui placer une broche en métal. Il va tout faire pour être remis le 10 juillet, date du début du stage anglais. Pour lui, la concurrence est moins forte que pour Tuilagi. Seul Billy Vunipola peut vraiment lui prendre sa place. n

La cote Midol : 40 %

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?