Taylor Paris : «Je veux jouer en Top 14»

  • Taylor Paris : «Je veux jouer en Top 14»
    Taylor Paris : «Je veux jouer en Top 14»
Publié le , mis à jour

L’ailier canadien de 22 ans a éclaboussé de son talent la demi-finale d’accession, face à Perpignan. Auteur d’un doublé (dont un essai incroyable de 110 mètres) et sauveur dans son en-but, Taylor Paris est déterminé à faire parler de lui. Arrivé en France il y a deux saisons, l’ancien joueur de Glasgow est plein d’ambition et rêve de rejoindre l’élite du rugby français. Sensations.

Que dire après un match aussi surprenant à tous les niveaux ?

Tout le monde est très content, je suis heureux pour mon équipe. C’est une victoire importante parce qu’évidemment on se qualifie pour la finale mais aussi parce qu’on avait la volonté de prendre notre revanche après la défaite à domicile de la semaine dernière. Nous sommes allés à Aimé-Giral et on a fait ce que l’on avait à faire. Nous ne sommes qu’à un match du rêve ultime, on espère donc le réaliser dimanche. Nous y sommes presque mais le plus dur nous attend à Toulouse.

Êtes vous conscient que tout le monde parle de votre prestation ? Étiez-vous particulièrement en confiance ?

A vrai dire toute l’équipe était confiante, je sais que nous avions perdu au match précédent face à Perpignan mais la motivation a pris le dessus sur la pression et je pense que le groupe a livré une belle performance. Clément Darbo a fait un très gros match ainsi qu’Aidan Toua qui a marqué un bel essai. Je n’étais pas seul sur le terrain (rires).

Vous êtes l’auteur d’un essai dont on vous parlera pendant longtemps. Pourriez-vous le décryptez pour nous ?

Nous avons refait l’essai entre nous hier dans le bus parce que c’est vrai qu’il était assez improbable. Perpignan était sur le point de marquer, Lionel Mazars a récupéré le ballon et ne savait pas quoi faire avec ! Il a donc fait la passe à Aidan Toua qui ne savait pas trop quoi en faire non plus avant de me voir seul sur l’aile. J’ai attrapé le ballon, j’ai vu qu’il y avait un peu d’espace alors j’ai tenté et couru le plus vite que j’ai pu !

Est-ce le plus bel essai de votre carrière ?

C’est dur à dire ! Oui c’est sûrement l’un des plus beaux. Il a surtout une signification spéciale parce que c’était lors d’un match spécial. Il y avait tellement d’enjeu.

Nous sommes en Pro D2, aux portes du Top 14, l’excitation est maximale, elle prend le dessus sur le reste.»

Taylor Paris

Comment le groupe prépare-t-il la finale ? Il y a-t-il un entraînement spécifique ?

Non pas de préparation spécifique au programme. Juste beaucoup de repos, car après 100 minutes de combat comme hier nous sommes très fatigués. Avant un match comme celui-ci les gens ont tendance à penser que l’entraînement prend une tout autre dimension alors qu’on ne peut pas faire grand-chose à part se reposer et récupérer. C’est le plus important. La préparation mentale est primordiale également.

Comment gagner contre Mont-de-Marsan ? Avez-vous une stratégie de jeu mise en place ?

Mont-de-Marsan est une équipe très dangereuse, nous en sommes conscients. Dans la seconde partie de la saison ils se sont révélés en très grande forme et ont probablement été les meilleurs donc nous les prenons plus qu’au sérieux. Nous les avons battus en phase aller et retour, malheureusement ça ne veut rien dire et tout se joue sur un seul match. Une finale c’est inexplicable, la pression et l’ambiance peuvent amener les plus grandes surprises. Espérons que nous ayons plus de chance que l’année dernière.

Comme vous l’avez dit, c’est beaucoup de pression à gérer. Par quel moyen ne pas y succomber ?

C’est du bon stress, c’est avant tout pour ce genre de sensation que nous jouons au rugby non ? Nous sommes en Pro D2, aux portes du Top 14, l’excitation est maximale, elle prend le dessus sur le reste. Nous ne serions pas là si nous ne le voulions pas donc il faut se donner les moyens d’avancer.

Vous avez récemment renouvelé votre contrat avec Agen pour deux ans. En êtes-vous content ?

Je suis très heureux de rester à Agen, pour plusieurs raisons. C’est une ville qui me plait beaucoup, au niveau du club j’évolue dans un groupe de très bons joueurs et l’ambiance est géniale. C’est un club qui a beaucoup d’ambition, et c’est ce qui rend la chose excitante. Mon objectif personnel est de jouer en Top 14 et j’ai l’occasion de faire partie d’une équipe qui a les moyens de monter alors pourquoi ne pas rester ? Réussir l’exploit de rejoindre l’élite est sûrement quelque chose que l’on n’oublie jamais, c’est ce qui me donne envie de faire partie de cette équipe d’Agen.

Quel bilan sur cette saison ?

Nous ne nous sommes pas toujours simplifié la tâche ! Nous n’avons pas toujours emprunté le chemin le plus direct pour accéder à la finale. Cependant, la saison s’est déroulée dans une super ambiance et le groupe est toujours resté soudé. Pour ma part, si nous ne gagnons pas ce dimanche contre Mont-de-Marsan, ce sera une énorme déception. Une de plus. Propos recueillis par F. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?