L’élite du sifflet dans le bain

  • L’élite du sifflet dans le bain
    L’élite du sifflet dans le bain
Publié le , mis à jour

Du 24 au 28 mai, les meilleurs arbitres de la planète seront réunis en stage par Joël Jutge sur les rives du Bassin d’Arcachon. Objectif Coupe du monde.

N’en déplaise à leurs contempteurs, les arbitres ne sont pas dénués de sensibilité. En voulez-vous la preuve ? Quand il fut décidé de réunir en stage, en France, tous ceux qui auront à diriger la prochaine Coupe du monde, et qu’il revint à Joël Jutge, le manager officiel World Rugby, la responsabilité de choisir le site le mieux adapté aux nécessités du travail et de la détente, le charme suave du Bassin d’Arcachon a emporté l’adhésion de tous. En extrapolant, on peut voir aussi dans ce choix la volonté de récompenser la commission des arbitres de Côte d’Argent pour l’ensemble de son œuvre et l’efficacité de ses actions de formation, de détection et de promotion. Il demeure qu’accueillir, du dimanche 24 mai à leur arrivée à Arcachon au jeudi 28 mai, vingt-quatre arbitres venus de toute la planète rugby, n’est pas une mince affaire. Pour relever ce défi, le DTA Didier Miklou sera entouré d’une équipe resserrée qui travaille depuis plusieurs semaines avec un réel souci d’efficacité.

Un atelier mêlée animé par Didier Retière

Les principales tâches ont été réparties entre le DTA (logistique), Joël Martin (animation, communication, partenariat), Christian Le Rest (coordination entre le DTA et le secrétariat de Joël Jutge), Jérôme et Audrey Soubigou (restauration), Joël Martin, Francis Coup, Jérôme Soubigou, Christian Le Rest et Didier Miklou (transports), Joël Bernard et Bernard Ladois (soirée du mercredi). La commission des arbitres de Côte d’Argent sera donc à pied d’œuvre pour faciliter le séjour des meilleurs référés mondiaux - douze arbitres de champ, sept arbitres assistants et quatre arbitres vidéo (voir la liste précise ci-contre) - qui travailleront techniquement le mardi et mercredi matin sur le terrain de La Teste. Et parmi eux quatre Français (une première) dont deux Aquitains : Jérôme Garcès et Pascal Gaüzère.

De fait, ce stage a pour objectif principal de créer un véritable esprit de cohésion entre les arbitres du prochain Mondial qui vont devoir constituer une équipe solidaire. Sur le plan technique, le lundi matin sur la plage d’Arcachon, Didier Rétière dirigera un atelier mêlée avec la participation des avants du RCBA. Le mercredi matin, les arbitres devraient travailler en salle pour une mise sous pression en situation de match. Joël Jutge et son équipe d’encadrement ne veulent donc rien laisser au hasard dans la préparation des acteurs parmi les plus exposés de la Coupe du monde dont le coup d’envoi sera donné le 18 septembre.

Durant leur séjour, les arbitres stagiaires auront l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. Les organisateurs girondins leur ont concocté un savoureux programme qui s’étend de la visite du fameux château Haut Marbuzet à Saint-Estèphe, à la découverte en bateau du Bassin d’Arcachon en passant par un repas partenaires à Gujan-Mestras. Idéal pour la cohésion. G. P.

Les participants du stage...

Seront présents au stage les douze arbitres de champ que sont les Anglais Wayne Barnes et John Paul Doyle, les Irlandais George Clancy et John Lacey, les Français Jérôme Garcès, Pascal Gaüzère et Romain Poite, les Néo-Zélandais Glen Jackson et Chris Pollock, les Sud-Africains Craig Joubert et Jaco Peyper et le Gallois Nigel Owens. Ils seront accompagnés des sept arbitres assistants (l’Argentin Federico Anselmi, le Sud-Africain Stuart Berry, le Néo-Zélandais Mike Fraser, l’Anglais Angus Gardner, le Gallois Leighton Hodges, l’Italien Marius Mitrea et le Français Mathieu Raynal) et des quatre arbitres vidéos (l’Australien George Ayoub, l’Anglais Graham Hughes, le Néo-Zélandais Ben Skeen et le Sud-Africain Shaun Veldsman).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?