Fulgence Ouedraogo : « Heureux et très fier ! »

  • Fulgence Ouedraogo : « Heureux et très fier ! »
    Fulgence Ouedraogo : « Heureux et très fier ! »
Publié le , mis à jour

Lorsqu’il prononce le nom du troisième ligne montpellierain pour préparer la Coupe du monde 2015, PSA crée la surprise. Victime d’une blessure à une épaule, Fulgence Ouedraogo s’était vu écarté du groupe l’automne dernier. Finalement, Fulgence Ouedraogo revient en grâce au bon moment. Il nous livre ses sentiments.

Comment vous sentez-vous après la découverte de la fameuse liste des 36 ?

Je suis tout simplement heureux, et très fier. C’est un immense honneur de voir mon nom dans cette liste. La joie l’emporte et je suis plus qu’impatient de me préparer pour cette Coupe du Monde.

Vous aviez été écarté dès la tournée d’automne. Comment expliquez-vous ce retour surprise, juste avant le Mondial ?

J’ai eu un entretien il y a quelques semaines avec Philippe Saint-André, qui m’a avoué que ma blessure à l’épaule m’avait coûté ma sélection cet automne mais qu’il continuait de suivre mes performances et ma progression. Il m’a confirmé que j’avais retrouvé le niveau nécessaire, ce pour quoi j’avais travaillé très dur.

Lorsque vous avez entendu votre nom, cela a-t-il été une surprise ?

Pour être honnête oui, j’ai été surpris. On ne peut pas dire que j’étais à 100 % confiant au contraire, avant tout à cause de ma blessure à l’épaule. Maintenant que la surprise est passée, je savoure. Encore une fois, c’est un immense plaisir.

Vous avez participé à la Coupe du Monde de 2011. Si vous faites partie du groupe final, votre expérience sera-t-elle un plus ?

Il est clair que je saurai à quoi m’attendre. Néanmoins, ce sera une aventure différente avec un groupe différent auquel il va falloir s’adapter. Mais je vous l’accorde, je suis certainement un peu mieux préparé.

Très peu de joueurs ayant vécu l’expérience en 2011 seront présents en 2015. Il va falloir « recommencer à zéro » ?

J’ai déjà joué et partagé des entraînements à Marcoussis avec un grand nombre de joueurs présents sur la liste, donc non il ne va pas forcément falloir tout redécouvrir. Le système et le jeu de l’équipe de France, je l’ai quand même un petit peu pratiqué ces dernières saisons donc cela devrait bien se passer. Nous avons également deux mois entiers pour travailler tous ensemble et se donner des repères.

François Trinh-Duc qui revient également d’une blessure est aussi parvenu à convaincre Saint-André, une bonne nouvelle pour vous ?

Je suis doublement heureux. Tout comme moi il revient de loin. Nous sommes évidemment impatients de préparer cette Coupe du Monde tous les deux en espérant faire partie de l’aventure. Cela rajoute de la joie forcément. Après l’annonce nous nous sommes appelés pour se féliciter mutuellement. Une belle embrassade est prévue quand je le verrai parce que c’est vrai qu’on n’a pas eu de chance tous les deux ces derniers temps. C’est une belle nouvelle qui tombe au bon moment.

Quels conseils donneriez-vous aux novices comme Rémi Lamerat ou Gaël Fickou ?

(rires) Je ne pense pas être assez ancien pour donner des conseils, dans le détail du moins ! Tout ce que je peux dire c’est qu’une expérience comme celle-là, c’est unique et qu’il faut avant tout en profiter. Après, évidemment il faut être sérieux et se préparer car c’est quand même un immense événement. Propos recueillis par F. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?