Roberts file aux Harlequins

  • Roberts file aux Harlequins
    Roberts file aux Harlequins
Publié le , mis à jour

Après deux saisons peu fructueuses au Racing-Metro pour Jamie Roberts le trois-quarts centre gallois, son départ pour l’équipe des Harlequins s’annonce comme une libération pour le joueur, préoccupé par la reprise de ses études médicales… Revenons en chiffres sur son parcours…

Arrivé au Racing en 2013, Jamie Roberts vient de signer pour trois saisons chez les Londoniens, un an avant la fin de son contrat en France. Cette décision, annoncée par Jacky Lorenzetti, président des Ciel et Blanc, est, selon lui, « un intérêt pour les deux partis ». Le joueur n’a pas réussi à s’imposer ces deux dernières années et n’a pas récolté les résultats escomptés avec seulement vingt-huit matchs disputés et trois essais en tout et pour tout, performances bien moindres que celles réalisées avec le pays de Galles. Jamie Roberts, qui n’a pas joué depuis le mois dernier a pourtant montré son potentiel par le passé, en équipe nationale avec 69 sélections, plus de 40 points marqués, et la victoire du Tournoi des 6 Nations en 2008, puis en club lors de la victoire de la Coupe anglo-galloise en 2009 et du Challenge européen en 2010. Aujourd’hui, le gallois aimerait reprendre les rênes de sa carrière médicale difficilement compatible avec le jeu en Top 14, en entreprenant un master de chirurgie orthopédique à Cambridge avec un bagage de huit ans d’études validées à Cardiff tout en continuant à jouer au rugby. « C’est mon équilibre », affirme-t-il. Jamie serait d’ailleurs prochainement remplacé par Dan Carter à la fin de l’année. Roberts retrouvera-t-il sa fougue d’antan en Angleterre ? L’avenir nous le dira.

Année difficile pour les joueurs du Poireau rugby a XIII

Suite à un arrêt cardiaque sur le terrain lors d’un match de troisième division anglaise le 4 mai dernier au New Rivers Stadium, le joueur Danny Jones qui portait le maillot des Keighley face aux London Skolars s’est écroulé à la quatrième minute. C’est un triste sort pour les Gallois cette année. Nous avons aussi été spectateurs du départ à la retraite du pilier droit de 33 ans Adam Jones en janvier dernier. Jones comptait à son actif 95 sélections avec le pays de Galles, et cinq avec les Lions Britanniques et Irlandais. Renommé comme étant l’un des meilleurs droitiers du monde il a participé par trois fois à la Coupe du monde (en 2003, en 2007 et en 2011), et a notamment remporté trois grands chelems (en 2005, en 2008, et en 2012). An.B.

mo admin
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?